18 Juillet 2018

Sénégal: Chaîne de valeur riz - Africa Rice sensibilise 150 jeunes de la vallée

Un atelier de mobilisation et de sensibilisation de 150 jeunes (sélectionnés sur 300 candidatures) venus de différentes zones de la vallée du fleuve Sénégal a été ouvert, hier, au centre de formation d'Africa Rice à Ngallèle/Boudiouck. Amadou Ngaïdo, le représentant du directeur régional du développement rural est revenu largement sur l'importance de la chaîne de valeur riz qui regorge des niches et de créneaux porteurs de développement.

Il a fait allusion à la production, à la commercialisation, à la transformation du paddy, à la fourniture d'intrants agricoles, à la maintenance du matériel agricole et autres prestations de services qui gravitent autour de la production rizicole.

Il s'est réjoui de cette rencontre de trois jours, organisée par Africa Rice dans le cadre d'un projet intitulé « Promouvoir l'emploi des jeunes dans les filières riz ouest-africaines-Pejeriz ».

Selon Dr Baboucarr Manneh d'Africa Rice au Sénégal, il s'agit d'un projet pour le Mali et le Sénégal, financé par le Centre technique de coopération agricole et rurale Ue/Acp (Cta) et mis en œuvre par la Fondation Syngenta et Africa Rice. Dr Manneh a précisé que cet atelier vise à aider ces jeunes à mieux développer leur idée de projet, à exploiter les nombreuses potentialités hydro-agricoles de la vallée.

Dr Mandiaye Diagne d'Africa Rice, coordonnateur de ce projet a rappelé que le taux de chômage des jeunes en Afrique de l'Ouest est élevé et reste très préoccupant pour la plupart des gouvernements de la sous-région.

En effet, a-t-il poursuivi, dans les zones rurales du Mali et du Sénégal, le chômage des jeunes est l'une des premières causes d'exode rural et de l'émigration clandestine vers l'Europe. Pourtant, de l'avis du Dr Mandiaye Diagne, les jeunes constituent une main-d'œuvre dynamique capable d'innovations.

Ils adoptent massivement les nouvelles technologies et sont généralement prêts à prendre des risques assez élevés. La promotion de l'entrepreneuriat des jeunes par le biais de l'agri business a été identifiée comme une des pistes les plus prometteuses pour s'attaquer au chômage structurel qui touche cette catégorie.

Pour M. Diagne, si les jeunes sont généralement confrontés à de faibles revenus, à une sous utilisation de leurs compétences et à une faible productivité, le secteur de l'agribusiness et plus particulièrement la filière riz leur offrent la possibilité de développer leurs compétences et d'accéder à des emplois productifs.

Toutefois, a-t-il indiqué, des efforts et un soutien accru sont nécessaires au niveau local pour encourager les acteurs de l'innovation à concevoir des stratégies commerciales efficaces et aider les jeunes à accéder aux ressources.

Selon Dr Mandiaye Diagne, le secteur du riz, devenu un produit de base hautement stratégique en Afrique de l'Ouest, offre de formidables possibilités d'emplois et de création d'entreprises pour la jeunesse rurale.

Sénégal

La FIFA menace de suspendre le Nigeria et le Ghana

La Fifa menace de suspendre les fédérations du Nigeria et du Ghana, à cause d'ingérences… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.