19 Juillet 2018

Cameroun: « Le théâtre camerounais revit au FENAC »

Dr. Tami Yoba, enseignant en arts du spectacle à l'Université de Yaoundé I.

En tant que professionnel du milieu, pensez-vous qu'il existe toujours de l'engouement pour les métiers du théâtre ?

Le théâtre camerounais a des formes qui se portent bien, à l'exemple du théâtre religieux qui n'a pas de problème depuis l'époque coloniale jusqu'aujourd'hui. C'est un théâtre qu'on joue pendant la Pâques et en décembre, qui a son public et attire des foules. Il y a également les autres formes de spectacles hétéroclites comme le stand-up ainsi que le one man show qui marchent bien dans les cérémonies de mariage. Ces artistes sont sollicités tous les samedis. S'il y a une forme de théâtre qui a connu des difficultés, c'est le théâtre dit savant, tout simplement parce que la plupart des praticiens de cette forme théâtrale vivaient dans la logique de l'attente de l'Etat. Parce qu'on savait que c'est l'Etat qui fait tout et quand celui-ci n'a plus continué à soutenir assez le théâtre, ces artistes ont commencé à ne plus vraiment croire au théâtre. D'où cette grande crise. Mais on est en train de mettre sur pied des stratégies pour repenser cette pratique théâtrale. C'est le lieu de saluer l'initiative du FENAC, parce que c'est à travers lui qu'on peut encore voir vivre le théâtre.

Comment se passe cette formation de 52 jeunes aux métiers du théâtre entamée hier ?

Il s'agit de jeunes qui viennent des dix régions du pays, qui ne se connaissent pas, et qui sont appelés à faire des prestations sur scène. Nous avons mis sur pied un atelier de mise en condition où l'on travaille la diction qui est l'art de bien prononcer les mots ou certaines expressions selon la charge émotionnelle qui accompagne lesdites expressions. Il y a des exercices qu'on fait sur la psychologie, comment construire un personnage, comment aller d'une émotion à une autre et comment avoir cette fraîcheur physique, psychologique, émotionnelle avant d'aller sur la scène. Car l'artiste est quelqu'un de généreux, c'est un comédien qui transporte dans la dimension onirique du jeu, il se donne à voir et vous transporte, vous communique quelque chose.

Avez-vous l'impression que le message passe ?

Oui, ces jeunes sont attentifs et ils sont avides de découverte. Ils sont partis de leurs régions avec des spectacles. Nous ne leur imposons rien. Ils jouent leurs spectacles, mais avant de se produire, ils reçoivent des formations pour les répétitions. Et ils ont l'air surpris de découvrir l'exercice de diction, de rappel émotionnel, des mouvements ou de la gestuelle. Ils apprennent énormément en posant des questions sur le décor et la technique théâtrale. A cet effet, j'ai fait venir des professionnels et il revient à ces jeunes d'être curieux et à d'aller vers les techniciens.

Cameroun

La première liste de Seedorf avec Ntep et Tameze

Clarence Seedorf, sélectionneur des Lions indomptables a dévoilé sa première liste ce lundi.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.