19 Juillet 2018

Sénégal: Centre de coaching territorial de Kaolack - Un sociogramme de la filière sel réalisé

Moins de six (06) mois après son installation, le centre de coaching territorial de Kaolack affiche ses premiers résultats. Une étude de la dynamique humaine (sociogramme) de la filière sel dans la région a été réalisée. Une restitution qui a été l'occasion pour l'équipe du directeur de l'Ard de Kaolack de communiquer sur cet outil innovant qui valorise le développement local.

Inauguré en février dernier le centre de coaching territorial de Kaolack, le premier du genre dans la sous-région poursuit son déploiement. Après le lancement des activités opérationnelles le 4 juin au conseil départemental de ladite localité, la structure pilotée par le directeur de l'Agence régionale de développement (Ard) Mahmouth Diop en est à sa première réalisation.

Elle a mené une étude sur la filière sel qui occupe des milliers de producteurs le long des rives du Saloum. Ce sociogramme mettant en exergue les interactions humaines autour de cette filière a fait l'objet d'une restitution en présence des maires dont la commune abrite des sites de production ou de commercialisation.

Un cadre d'échanges entre acteurs a permis d'améliorer les conditions de travail des acteurs et d'envisager une centrale d'achats.

« Cet exercice (sociogramme) est une initiative à saluer car permettant aux communes ayant en partage cette ressource (sel) d'être en parfaite synergie pour une exploitation rationnelle et durable du sel dans le cadre d'une mutualisation des moyens et des ressources avec l'approche coopérative qui a fait ses preuves ailleurs », a indiqué le Dr Macoumba Diouf, maire de Latmingué, qui a activement pris part à la restitution, au même titre que ses collègues de Ngatch Naoudé et de Mbadakhoune.

« Le but était d'aller à la rencontre des acteurs engagés dans la filière, producteurs, Gie et coopératives. « Le coach territorial travaille pour l'amélioration des relations humaines et l'adoption d'attitudes et de comportements favorables à la concertation, à la construction de visions et objectifs convergents.

De fait, il accompagne les acteurs du terroir à mobiliser leurs potentiels respectifs, à résoudre leurs problèmes et à promouvoir le développement durable et l'attractivité du territoire », a souligné M. Dominique Linossier, le coordonnateur dudit centre, au cours d'une conférence débat sur le coaching territorial en présence d'élus locaux et de spécialistes du développement à la base. Une tribune ayant pour but de partager la démarche, les avancées, aussi bien dans la région de l'oriental du Maroc qui est la première à l'expérimenter en Afrique, mais aussi dans la région de Kaolack au centre du pays.

Pour rappel le centre de Kaolack, installé au siège du conseil départemental éponyme, est le fruit d'une convention multipartite de partenariat entre le conseil de la région de l'oriental du Maroc, l'Organisation panafricaine « Cités et gouvernements unis d'Afrique », l'Agence de développement de l'oriental du Maroc, le conseil départemental de Kaolack et l'Ong belge Echos communication.

Elle a été signée en 2016.

Sénégal

Neuf pirogues sénégalaises saisies par la Marine Bissau guinéenne

Neuf pirogues appartenant à des pêcheurs sénégalais saisies par la Marine Bissau… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.