Sénégal: Tabaski - Une série de mesures pour un bon approvisionnement en moutons

19 Juillet 2018

Dans une lettre circulaire datée du 6 juillet 2018, le Premier ministre a annoncé un certain nombre de mesures visant à faciliter l'approvisionnement en moutons à un mois de la célébration de la Tabaski. Ces décisions qui concernent le transport ont été rendues publiques, hier, lors d'une rencontre entre transporteurs et éleveurs.

En vue de faciliter l'approvisionnement du Sénégal en moutons pour la Tabaski de cette année, le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, dans une lettre circulaire, invitait les départements ministériels concernés à faire observer une batterie de mesures.

Il s'agit de l'assouplissement du contrôle des camions transportant des moutons ; la réduction du contrôle au strict nécessaire ; l'exonération des droits et taxes et l'autorisation de la présence, à bord de chaque camion ou wagon, de trois bergers chargés de la surveillance des animaux transportés.

Ces mesures rendues publiques à l'occasion d'une rencontre entre transporteurs et éleveurs s'appliquent aux frontières, aux axes de convoyage, aux zones d'attentes et aux points de vente de moutons, pour la période allant du 9 juillet au 6 septembre 2018.

Par ailleurs, les services compétents sont appelés à veiller aux conditions d'entrée et de circulation des animaux, conformément aux dispositions du décret 2002-1094 du 4 novembre 2002, relatif à la police sanitaire des animaux domestiques.

Face aux représentants des éleveurs et des transporteurs, le directeur de l'Elevage, Dame Sow, a estimé que le transport constitue une des préoccupations majeures des préparatifs de la Tabaski.

C'est pourquoi, dit-il, l'Etat, à travers tous les services compétents, s'est engagé à tout mettre en œuvre pour prendre les devants afin de faire face à d'éventuels dysfonctionnements. Toutes les instructions nécessaires, rassure M. Sow, ont été données aux ministères qui interviennent dans la chaîne d'approvisionnement en moutons.

A cet effet, il est prévu une réunion d'un conseil interministériel dans les prochains jours pour faire l'évaluation des décisions prises par le gouvernement. Le directeur des Transports routiers, Cheikh Oumar Gaye, a invité éleveurs et transporteurs à accorder leurs violons dans l'acheminement des moutons.

Ismaila Sow, président du conseil national de la maison des éleveurs, s'est félicité des mesures annoncées par le gouvernement, invitant toutes les différentes parties prenantes (transporteurs, éleveurs, Etat) à jouer leur rôle pour un meilleur approvisionnement du marché en moutons.

Les transporteurs, par la voix de l'un de leurs représentants, Mbargou Badiane, ont lancé un appel aux éleveurs à convoyer très tôt leur bétail pour éviter de payer cher le transport.

Pour lui, chacun a une partition à jouer pour un bon déroulement de la fête. Gora Khouma, secrétaire général de l'Union des routiers, plaide pour une suspension des macarons octroyés par les services de l'Etat aux transporteurs.

En lieu et place, il se dit favorable à une large diffusion de la lettre circulaire du Premier ministre. « Les macarons nous portent préjudice ; du fait de l'insuffisance du nombre, beaucoup de transporteurs risquent de ne pas en disposer », avertit-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.