19 Juillet 2018

Sénégal: Arrestation d'un vingtaine de migrants à Saint-Louis - Le film d'une longue et minutieuse enquête des éléments de la police

Ils sont environs une vingtaine des personnes, tous des hommes, à avoir eu le désir d'embarquer vers l'Eldorado italien. Hélas, cette tentative de voyager clandestinement pour rallier l'Europe, plus précisément l'Italie, est tombé à l'eau. Ils ont été tous arrêtés par les éléments de la Police de Saint-Louis.

C'est à Thiès, Touba, Tivaouane et dans d'autres localités éloignées que ces migrants ont été recrutés pour participer à un voyage clandestin vers l'Espagne.

Et la date pour ce voyage était fixée le mardi 17 juillet par les organisateurs. Il s'agit du cerveau de ce réseau nommé D.T, un mareyeur domicilié au quartier de Guet-Ndar et son associé, une autre personne qui se chargeait du recrutement. Ils ont pu recruter ainsi 18 personnes, tous des hommes, qui devaient regagner Saint-Louis pour leur départ vers l'Europe

. Cependant, le film de leur arrestation remonterait à quelques mois, lorsque les éléments de la Police ont été mis au courant de cette opération de recrutement qui s'effectuait entre la région de Thiès et celle de Diourbel.

Ainsi après de rudes et minutieuses enquêtes, les éléments de la Police ont effectué une descente musclée au niveau du quartier de Pikine, à Saint-Louis, où le recruteur avait accueilli et hébergé les 18 personnes candidates au à l'aventure, la veille de la date pour le départ c'est à dire le lundi 16 juillet. Ils ont tous passé la nuit dans une chambre qu'avait louée le recruteur.

Et c'est là qu'ils (les recrutés) ont été arrêtés par les éléments du Commissaire de l'île, sous la supervision du Commissaire centrale de Police. Interrogés sur cette opération, ils auraient tous avoué avoir payé la somme de 400.000 F Cfa et même, pour d'autres, hypothéqué leur véhicule juste pour participer à ce voyage clandestin à partir de Saint-Louis.

Pourtant, la loi 2005 portant sur la lutte contre l'immigration clandestine est très claire là-dessus. Les organisateurs de ce voyage clandestin peuvent encourir jusqu'à 5 à 10 ans de prison et une amende de 5 millions de nos francs.

Également, les personnes qui choisissent librement et en conscience de participer à ce genre de voyage commettent, au même titre, un délit. Et, du coup, elles n'échappent pas à des sanctions.

Présentement, ils sont tous placés en garde-à-vue au niveau des deux Commissariats de Police de la ville tricentenaire, en attendant d'être présentés au Procureur de la République qui révèlera la suite à donner à cette affaire.

Sénégal

Au moins 226 pécheurs artisans disparus ces deux dernières années

Au Sénégal, au moins 226 pertes en vie humaines et portés disparus en mer, ont été… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.