Afrique de l'Ouest: Capacité d'écoute des responsables de la CEDEAO

Le Commissaire à la paix et à la sécurité de la CEDEAO, le général Behanzin, est à Lomé ce jeudi, histoire de faire une dernière évaluation de la situation avant la feuille de route de la CEDEAO le 31 Juillet prochain.
19 Juillet 2018

Les dirigeants des 14 partis de l'opposition ont rencontré jeudi à Lomé une délégation de la Cedeao avant la tenue le 31 juillet d'un sommet de l'organisation au cours duquel sera évoquée la situation politique au Togo.

Rien n'a filtré des échanges. A la sortie, le leader de l'ANC, Jean-Pierre Fabre, s'est contenté de déclarer laconiquement "Nous avons donné notre appréciation à la délégation. Tout est à refaire' !

M. Fabre fait référence à la libération des manifestants arrêtés, condamnés et détenus lors des nombreuses manifestations qui se sont déroulées depuis le 19 août 2017.

19 détenus ont recouvré la liberté en milieu de semaine. Pas suffisant pour les opposants qui présentent une liste de 57 personnes.

La Cedeao est censée faire une série de recommandations pour permettre au Togo de sortir d'un conflit politique dans lequel il est empêtré depuis près d'un an.

Mais à ce rythme on risque d'y être encore dans 10 ans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.