19 Juillet 2018

Angola: Evaluation des projets de réintégration des anciens militaires à Uíge

Uíge — Le Secrétaire d'Etat à l'Action sociale, Lúcio do Amaral, a évalué mercredi dans la ville de Negage, Uíge, les projets qui sont mis en œuvre dans la région pour la réintégration des anciens militaires dans les domaines de la formation professionnelle, l'agriculture et l'aquaculture.

Au cours d'une visite de travail de deux jours, le dirigeant s'est renseigné sur les projets exécutés au Centre des arts et métiers de l'Église catholique, où 60 anciens soldats apprennent différentes professions.

Le directeur général de l'Institut de réintégration des ex-militaires (IRSEM), Domingos André Tchikanha, qui a également intégré la délégation, a exprimé sa satisfaction pour le rythme de la mise en œuvre des projets sociaux de la réinsertion des anciens militaires.

Domingos Tchikanha a déclaré que le programme de réintégration, au niveau du pays, soutiendra plus de 80.000 anciens soldats à travers l'Angola.

La municipalité de Nagage dispose d'un centre de formation en arts et métiers, qui a déjà mis sur le marché du travail, depuis son ouverture en 2005, 300 citoyens, dont la plupart sont des ex-militaires.

Dans la province d'Uíge, l'Institut de Réintégration des ex-militaires contrôle plus de dix mille anciens militaires.

Angola

La paix est le principal défi de la SADC

Le Chef de l'Etat Sud-Africain, Cyril Ramaphosa, qualifié la paix et la sécurité vendredi, à… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.