19 Juillet 2018

Congo-Kinshasa: Décédée le 29 juin 2018 - Matilde Kesa, des adieux plus que douloureux !

La mort venait de frapper à la porte de la famille Yemo et Lizo. Matilde Kesa, fidèle de la communauté "Mission Chrétienne dans le Monde" -MCM-, appelée affectueusement par les intimes " maman ya bana ebele" n'est plus. Elle appartient désormais au monde de l'au-delà.

Le pire est arrivé le vendredi 29 juin dernier de suite d'une courte maladie. Avant sa mise en terre intervenue le dimanche 15 juillet 2018 au cimetière de Kintambo, l'illustre disparue, mère de 5 enfants, a eu droit à des derniers hommages à l'espace Ko Jack situé dans la commune de Bandalungwa, et ce, après la levée de sa dépouille mortelle de la morgue de Ngiri-Ngiri, intervenue le samedi dernier.

Plusieurs personnalités dont la famille du Général Baramoto, le Professeur Emile Ngoyi et tant d'autres étaient là pour dire des adieux à "maman ya bana ebele". Il faut, également, signaler la présence des membres de la grande famille "Yemo" de la défunte mère du Feu Président Mobutu et les membres de l'Eglise Sion où Matilde servait son Seigneur en tant que modératrice.

C'était un véritable coup dur pour les membres de sa famille. Tenez, Alors que l'on s'apprêtait à inhumer son neveu, en la personne de Nelson, décédé deux jours plus tôt, l'aiguillon de la mort n'a pas réfléchi par deux fois car, il a également emporté cette étoile qui faisait la joie de plus d'un au sein de sa famille.

A l'espace Ko Jack, la désolation et la consternation avaient envahi l'assistance, elle n'en revenait pas de voir Matilde dans une bière. Ses obsèques ont été marquées par la prédication, une série de témoignages et la cérémonie de dépôt des gerbes des fleurs.

Le pasteur Gédéon, l'un des encadreurs de la défunte, a exhorté l'assistance à pouvoir opérer un bon choix qui est celui de la vie que Dieu, par sa bonté, a mis à la disposition de l'homme. Or, cette vie, renchérit-il, est Jésus-Christ. Ainsi, pour conclure, estime-t-il que tout celui qui a reçu Christ comme son Seigneur et Sauveur aura l'ascendance sur la mort. Certes !

L'homme n'est pas parfait à 100% mais l'analyse des témoignages émis par ceux qui ont connu Matilde laisse voir qu'elle était une personne exceptionnelle.

L'une des ses belles sœurs, dans cette émotion de perdre un être cher, souligne que l'illustre disparue était serviable, gentille, moins problématique. Swila, l'une des ses meilleures amies dont le destin aura été plus que similaire, puisque l'une a perdu son mari, et l'autre le mariage s'est brisé, les larmes aux yeux est revenue sur leur amitié combien solide. Elle note que Matilde était plus qu'une sœur pour elle.

Quand bien même qu'un malentendu pouvait surgir avec un enfant, elle faisait parfois recours à Matilde pour le ramener à la raison, à chaque fois le résultat était toujours très appréciable. L'un des ses frères de l'église est revenu également à la charge pour signifier à l'assistance que Matilde, malgré son rang social, était humble et si généreuse.

"C'est grâce à sa générosité que j'ai découvert quelques mets délicieux de Ngbandis", a-t-il fait savoir. C'est à l'issue de la cérémonie de dépôt des gerbes de fleurs que la dépouille mortelle de Matilde Kesa Mbiti, l'une des petites filles de Maman Yemo, a été conduite à sa dernière demeure.

Congo-Kinshasa

A deux mois des élections, le travail de titan de la Céni

La Céni s'est engagée dans une véritable course contre la montre pour livrer dans les délais… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.