22 Juillet 2018

Tunisie: Des journalistes syndicalistes tunisiens formés conformément aux standards internationaux

Cinq jours d'exercices pratiques et d'échanges interactifs ont, ainsi, permis aux syndicalistes précités de gagner en efficacité technique et pédagogique.

Préparation et outils d'une formation pour adultes, encadrement d'un groupe d'apprenants de différents âges et techniques d'animation verbale ont constitué les grands axes de cette session de formation, saluée par les apprenants.

«A l'issue de cet important apprentissage, je ne peux que me féliciter de tant de nouvelles connaissances me semblant garantes d'une meilleure transmission du savoir à un groupe divers d'apprenants et stagiaires. On a beaucoup focalisé sur les procédés techniques et pédagogiques et cela nous a été d'une grande utilité», a témoigné Houda Trabelsi, journaliste et membre du bureau exécutif élargi du Snjt.

Insistant sur l'importance qu'il y a à préparer des formateurs tunisiens dans le secteur de l'information, le président du Capjc et régisseur du Programme Media UP, Saïd Ben Kraïem, a, pour sa part, affirmé que ce programme de formation profitera non seulement aux bénéficiaires, mais contribuera également au renforcement du rayonnement du centre qu'il préside sur le double plan régional et continental.

«Nous sommes dans le besoin de préparer des compétences tunisiennes alliant compétence académique et expérience sur le terrain pour prendre la relève et encadrer efficacement leurs jeunes confrères en manque d'expérience », a-t-il laissé entendre.

Abondant dans le même sens, Mouna Mtibaâ, sous-directrice chargée de la formation, relevant de l'unité de gestion du Pamt, a, quant à elle, fait observer qu'une troisième session de formation de formateurs aura prochainement lieu, afin d'élargir le cercle des bénéficiaires de ce cycle de formations adaptées aux besoins actuels du Snjt et du secteur de l'information, dans son acception la plus large.

De son côté, le président du Snjt, Néji Bghouri, s'est félicité du travail jusqu'ici accompli, en partenariat avec le Pamt, notant qu'il œuvrera à réunir les conditions favorables à la réussite de ce programme visant l'affinement des compétences du Snjt.

Le programme de partenariat entre le Pamt et le Snjt est régi par deux grands axes. Le premier porte sur le renforcement de l'expertise juridique du Snjt en matière de revalorisation des journalistes et de leurs droits économiques et sociaux. Alors que le second consiste à développer une «plateforme de formation» pour les journalistes précaires. L'objectif étant d'initier ces derniers aux techniques journalistiques, à la rédaction d'un CV et à la recherche d'emploi.

A plus grande échelle, le Pamt vise la modernisation des médias nationaux et locaux ainsi que la professionnalisation des divers acteurs de l'information, de la régulation et de l'éducation aux médias.

Officialisé en juin 2015 par la signature d'une convention de financement entre la République tunisienne et la Commission européenne, ce programme, financé par l'Union européenne (UE) et géré par le Centre africain de perfectionnement des journalistes et communicateurs (Capjc), a officiellement démarré en juin 2017 et devra se poursuivre jusqu'à l'année prochaine.

Tunisie

La SONEDE appelle à rationaliser la consommation de l'eau le jour de l'Aïd al-Adha

A l'occasion de l'Aïd al-Adha, la SONEDE a appelé les citoyens à rationaliser la consommation de… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.