21 Juillet 2018

Ile Maurice: Mauriciens à l'étranger - Steven Sengayen lance l'International Law Association dans son pays natal

D'origine mauricienne, Steven Sengayen est un homme de loi établi en Angleterre. Il n'a pas pour autant oublié son île natale. Pour preuve : il se lance dans un projet qui permettra à nos juges, avocats, notaires et autres avoués de se joindre à une association présente dans 62 pays. Il s'agit du lancement d'une branche de l'International Law Association.

Steven Sengayen a été mandaté par le siège social de l'association à lancer cette branche mauricienne. Lors d'une visite à Maurice, la semaine dernière, il nous a expliqué les objectifs de ce projet, approuvé par l'Attorney General, Maneesh Gobin.

Selon lui, faire partie d'une association qui regroupe 4 445 membres de la profession légale à travers le monde permettra aux hommes de loi mauriciens d'avoir des contacts avec d'éminents légistes. «Nous organisons souvent des réunions et des séminaires dans plusieurs pays et c'est une grande opportunité pour nos hommes de loi d'apprendre de ces étrangers et aussi de partager leurs idées.»

Il soutient qu'avec la démarche juridique de Maurice concernant les Chagos et aussi le dossier Tromelin, les hommes de loi ont tout à gagner à y être membres. En effet, de tels cas font régulièrement l'objet de discussions lors des réunions. Les lois internationales et les affaires arbitrales sont aussi abordées.

Steven Sengayen compte déjà plusieurs membres dans son association. Il en veut davantage, surtout chez les jeunes. D'autant que ceux-ci bénéficient de facilités pour participer à des réunions internationales. À titre d'exemple, pour celle qui se tiendra à Sydney, en Australie, en août, l'association sponsorisera le déplacement d'une dizaine de jeunes. «Maurice ne peut pas rester en arrière au niveau de la profession légale», plaide-t-il.

Aider ceux qui sollicitent le Privy Council

Steven Sengayen a déjà créé la firme Steven and Associates Law Firm à Maurice. Sept employés y travaillent. L'homme de loi a mis sur pied ce bureau à Ébène en vue d'aider, entre autres, les Mauriciens qui doivent avoir recours au Privy Council. Le travail de base, dit-il, se fait à Maurice. Et du coup, les frais pour un procès au Privy Council sont considérablement réduits.

Ile Maurice

Hôtel Le Suffren - Un diplomate indien dépouillé de Rs 68 000 en devises

Voilà une affaire qui embarrasse fortement les autorités mauriciennes. Alors qu'il se trouve à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.