22 Juillet 2018

Burkina Faso: Le gouvernement prône l'utilisation des semences améliorées

Trois ministres du gouvernement étaient face à la presse, le vendredi 20 juillet 2018, à Ouagadougou dans le cadre de la redevabilité des actions publiques.

Lors de ce point de presse, les ministres de l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur, Paul Robert Tiendrebéogo, de l'Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo et celui de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, ont échangé avec les journalistes sur le bilan du Forum national de la diaspora et le point de la campagne agricole.

Le forum national de la diaspora tenu, du 11 au 13 juillet dernier, sous le thème : « La contribution des Burkinabè de l'extérieur à la construction nationale », a connu un franc succès.

C'est l'annonce que le ministre de l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur, Paul Robert Tiendrebéogo, a faite lors du point de presse du gouvernement, le vendredi 20 juillet 2018, à Ouagadougou. Pour lui, le forum a connu la participation de 480 personnes dont 228 Burkinabè de l'extérieur. Il a ajouté que toutes les activités au programme ont été menées.

Il s'agit, selon lui, de la pose de la première pierre de la cité de la diaspora, des panels, du dialogue direct entre le président du Faso et la diaspora et la distinction des Burkinabè de la diaspora appelés « Etalons de la diaspora ».

« Au terme des travaux, trois recommandations ont été adoptées, portant respectivement sur la mise en place de réseaux professionnels des Burkinabè de l'extérieur, la mise en place d'un comité de suivi des recommandations du forum comprenant un représentant par zone des Burkinabè de l'extérieur et l'élaboration d'une politique nationale de la diaspora », a indiqué le ministre en charge des Burkinabè de l'extérieur.

Quel a été le coût de l'organisation de ce rendez-vous avec la diaspora ? A quoi répond l'idée d'une cité pour la diaspora ? En réponse à ces questions, le ministre Tiendrebéogo a indiqué que l'organisation de ce Forum a mobilisé la somme de 340 millions de F CFA, y compris le soutien de plusieurs partenaires.

Quant à l'idée de la cité de la diaspora, le ministre a indiqué que c'est une réponse à la requête des Burkinabè de l'extérieur lors des sorties du président du Faso dans ses missions à l'étranger.

Le ministre de l'Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a fait aux journalistes le point de la campagne agricole. A entendre le ministre, la campagne s'est installée dans toutes les régions du pays.

« Le cumul pluviométrique au 10 juillet 2018 comparativement à la même période de la campagne précédente indique une situation déficitaire dans la majeure partie du territoire. Cependant des zones à cumul pluviométrique excédentaire par rapport à 2017 ont été observées dans les régions du Sahel, du Centre-Ouest et des Cascades », a indiqué le ministre Ouédraogo.

Apparition de la chenille légionnaire

L'Agence nationale de la météorologie (ANAM), de l'avis du ministre, a annoncé une pluviométrie excédentaire à normale sur la quasi-totalité du territoire nationale.

Ce qui fait espérer, aux dires du ministre, une campagne agricole fructueuse. Au titre de cette campagne agricole, il est attendu une production de 5 800 000 tonnes de céréales, plus de 1 500 000 tonnes de cultures de rentes et 979 900 tonnes d'autres cultures vivrières. Pour atteindre ces objectifs, le ministre a annoncé une batterie de mesures pour soutenir le monde paysan.

Le gouvernement a consenti, selon Jacob Ouédraogo, au profit des producteurs 16 000 tonnes d'engrais, 8 155 tonnes de semences améliorées, 1 150 000 boutures de manioc et de patate, 27 400 unités d'équipements agricoles, 10 500 animaux de trait et 20 000 litres de pesticides.

En vue d'accélérer l'adoption des techniques et technologies agricoles, le gouvernement a mis en place 5 200 outils de vulgarisation comprenant des parcelles de démonstration, des champs écoles de producteurs, a ajouté le ministre.

Il est prévu aussi, a-t-il poursuivi, l'aménagement de plus de 5 200 ha de nouveaux bas-fonds et 4 300 ha de nouveaux périmètres irriguées au profit des producteurs en vue d'accroître la production irriguée.

Au regard de la situation de la campagne, le gouvernement a appelé les producteurs à l'utilisation des semences améliorées et des engrais de qualité. A entendre le ministre en charge de l'agriculture, la campagne est aussi marquée par l'apparition de la chenille légionnaire d'automne dans certaines régions du pays.

Toutefois, il a rassuré qu'une stratégie de lutte contre ces chenilles a été mise en place par le gouvernement avec l'appui de la FAO d'un montant de 130 millions de FCFA.

Au regard de l'irrégularité des précipitations, peut-on s'attendre à un retour de l'opération saaga ? Pour le ministre Jacob Ouédraogo, le gouvernement est en train d'étudier l'éventualité pour les années à venir compte tenu du coût de l'opération.

Burkina Faso

«L'Afrique ou la mort» - Kemi Séba démarre sa tournée africaine par le Burkina

C'est dans une ferveur que le panafricaniste Kemi Séba a été accueilli à l'aéroport… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.