23 Juillet 2018

Afrique: Bâtir des communautés agricoles et forestières plus fortes et plus résilientes face au climat (FAO)

Des millions de petits exploitants agricoles et de forestiers seront en mesure de mieux protéger leurs terres de l'impact du changement climatique et d'améliorer leurs moyens d'existence grâce aux nouveaux efforts bientôt déployés au niveau international. L'annonce a été faite aujourd'hui en marge de la Semaine mondiale des forêts (COFO24).

Le Mécanisme Forêts et paysans - un partenariat entre la FAO, l'IIED, l'UICN et Agricord lancé en 2013 - va intensifier ses efforts en vue d'aider les producteurs agricoles et forestiers et leurs organisations à développer des paysages résilients face au climat, à renforcer leurs entreprises, à générer des opportunités d'emploi pour les femmes et les jeunes et à créer davantage de politiques environnementales en faveur des personnes pauvres vivant en milieu rural.

Lancée aujourd'hui, la seconde phase de l'initiative se déroulera sur les cinq prochaines années dans 25 pays d'Asie, d'Amérique latine et d'Afrique, soit dix pays de plus que lors de la phase initiale.

On compte près de 1,5 milliard de producteurs agricoles et forestiers, représentant 90 pour cent des agriculteurs dans le monde. Ces derniers fournissent près de 80 pour cent des produits alimentaires en Asie et en Afrique subsaharienne, sont à la tête de près de 500 millions d'exploitations familiales et gèrent 30 pour cent des forêts dans l'hémisphère Sud.

A travers le monde, les populations autochtones jouent également un rôle prédominant dans la gestion durable des forêts.

«Ces groupes représentent une large proportion des pauvres vivant en milieu rural et dépendent des systèmes agricoles, forestiers et agroforestiers pour cultiver de la nourriture et gagner leur vie.

Rendre leurs terres résilientes au changement climatique est essentiel pour leurs moyens d'existence et leur identité», a déclaré M. Daniel Gustafson, Directeur général adjoint chargé des Programmes, en marge de la Semaine mondiale des forêts.

«Les forêts et les producteurs sont plus puissants lorsqu'ils sont organisés. En renforçant leur capacité, le Mécanisme Forêts et paysans aidera davantage de producteurs et leurs organisations à résister aux impacts du changement climatique, à créer des opportunités pour les plus vulnérables d'entre eux, à accéder à des prestations et à influencer les politiques de manière à ce qu'elles répondent à leurs besoins», a ajouté M. Gustafson.

Afrique

Transport aérien - Trop de taxes en Afrique

Un voyageur congolais dépense quatre fois plus que son homologue américain pour parcourir la même… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.