23 Juillet 2018

Mali: Dernière semaine pour la campagne présidentielle malienne

Photo: URD
Le candidat à l’élection présidentielle, Soumaïla Cissé, à Bamako devant près de 50 000 personnes

La campagne électorale malienne s'achèvera en fin de semaine, ce vendredi 27 juillet, à minuit. C'est le moment pour les candidats de redoubler d'ardeur et convaincre les Maliens d'adhérer à leurs projets de société.

À la radio, à la télévision, sur les réseaux sociaux ou au contact des populations dans les meetings ou dans la famille, toutes les stratégies sont bonnes pour les candidats à la présidentielle du 29 juillet pour "vendre" leur projets de société.

Dans cette panoplie de canaux de communication cependant à chacun son approche, le plus souvent selon ses moyens et convictions. Après de grands meetings de lancement en signe de démonstration de force, le président candidat et son principal challenger, le chef de file de l'opposition, sillonnent l'ensemble du pays pour être au plus près des électeurs.

Sortir des grandes villes

"La priorité c'est le Mali profond. Parce que vous savez, ce n'est pas la communication qui va régler tout. Il faut aller, prendre contact avec eux, discuter avec eux, voir leurs réalités. Après cinq ans de difficultés, prendre en compte leurs aspirations et puis gérer si on arrivait au pouvoir inch Allah dans quelques semaines", estime Nouhoum Togo Conseiller chargé de la communication au bureau du chef de file de l'opposition.

Même objectif, mais toute autre démarche pour le candidat Cheick Modibo Diarra. L'ancien premier ministre de transition et ses équipes de campagne ont choisi une approche plutôt originale : le porte à porte pour, selon le porte parole de la coalition qui le soutient, des raisons de sécurité mais aussi par soucis d'économie et d'efficacité.

Porte à porte

"Nous priorisons des portes à portes, nous priorisons les marchés, nous priorisons les grandes avenues pour distribuer les flyers pour développer nos idées. C'est pourquoi d'ailleurs lors du lancement de notre campagne les autres ont privilégié les stades et d'autres boulevards, nous nous avons marché quatre heures de temps avec notre candidats dans le marché, boutique par boutique pour expliquer un peu ce qu'on veut pour les maliens et notre projet pour les cinq années à venir", explique Hamidou Doumbia, porte-parole de la coalition Cheick Modibo Diarra 2018.

Campagne sur les réseaux sociaux

Les équipes de campagne des 24 candidats à la présidentielle du 29 juillet rivalisent également d'ardeur sur les réseaux sociaux et sur les antennes de radio locales. Une débauche d'énergie qui laisse cependant peu de place aux débats entre candidats. Pour la 1ère fois au Mali des médias publics et privés se sont mis ensemble pour organiser de tels débats. Seuls une dizaine de candidats ont répondu favorablement à leur invitation.

En savoir plus

Présidentielle - IBK en quête des voix des expatriés maliens au Gabon

Les joutes électorales maliennes s'exporte jusqu'au Gabon. Candidat à sa propre succession, le… Plus »

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.