24 Juillet 2018

Congo-Kinshasa: L'épidémie d'Ebola terminée, les efforts doivent continuer pour éliminer d'autres maladies (OMS)

Photo: UNMEER / Martine Perret
Aboutir à zéro cas d’Ebola (archive)

Mbandaka, République démocratique du Congo : Simplice Elonga, un travailleur social soutenu par l'UNICEF, explique à un groupe d'enfants comment éviter de contracter le virus Ebola. 5 juin 2018.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué mardi la fin de la flambée d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC), tout en appelant à redoubler d'efforts pour éliminer les autres épidémies mortelles qui affecte le pays.

L'agence onusienne a félicité la RDC et tous les partenaires impliquées qui ont permis de juguler cette dernière flambée d'Ebola, la neuvième qu'ait connu le pays d'Afrique centrale.

« La flambée a été endiguée grâce au travail infatigable des équipes locales, à l'appui des partenaires, à la générosité des donateurs et à la direction efficace du Ministère de la santé. C'est ce type de leadership, associé à une étroite collaboration des partenaires, qui sauve des vies », s'est félicité le Directeur général de l'OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, présent à Kinshasa lors de l'annonce de la fin de l'épidémie d'Ebola.

Contrairement aux précédentes flambées d'Ebola en RDC, la dernière épidémie a touché quatre endroits distincts du pays, dont un centre urbain ayant des liaisons fluviales avec la capitale et les pays voisins, ainsi que des villages isolés dans la forêt tropicale. Les inquiétudes étaient grandes face à la possibilité de propagation de la maladie à d'autres régions de la RDC et aux pays voisins.

Dans les heures qui ont suivi la proclamation officielle de la flambée le 8 mai, l'OMS a octroyé 2 millions de dollars de son Fonds de réserve pour les situations d'urgence, déployé une équipe pour augmenter les moyens sur le terrain et activé un système d'urgence de gestion des incidents.

« L'OMS a agi avec rapidité et efficacité », s'est félicitée la Dr Matshidiso Moeti la Directrice régionale pour l'Afrique à l'OMS qui était aux côtés du Dr. Tedros a Kinshasa. « Nous avons également démontré les énormes capacités de la Région africaine. Plus des trois quarts des 360 personnes déployées pour la riposte venaient de la Région elle-même », a-t-elle précisé.

Des dizaines d'experts en provenance de Guinée ont ainsi passé des semaines en RDC à diriger les efforts de la vaccination contre Ebola et à transférer leur savoir. Un partage d'expérience et de compétences qui permettra à la RDC de monter une riposte efficace à l'intérieur comme à l'extérieur de ses frontières, selon la responsable de l'OMS pour l'Afrique.

L'OMS a toutefois exhorté la RDC et ses partenaires à étendre ce succès à la lutte contre d'autres maladies présentes dans le pays. Le Dr Tedros a ainsi demandé instamment au gouvernement congolais et à la communauté internationale de profiter de l'élan positif généré par l'endiguement rapide de cette flambée d'Ebola.

« Avec cette riposte efficace au virus Ebola, le gouvernement et les partenaires devraient se sentir plus confiants dans leur possibilité de vaincre aussi les autres grandes épidémies touchant le pays comme le choléra et la poliomyélite », a déclaré le chef de l'OMS. « Nous devons continuer de travailler ensemble en investissant dans le renforcement de la préparation et de l'accès aux soins pour les plus vulnérables ».

Congo-Kinshasa

Infrastructures - Tshisekedi pourra-t-il réaliser son programme d'urgence?

Dans le cadre de 100 jours de son accession au pouvoir, Félix Tshisekedi avait lancé plusieurs chantiers.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.