Congo-Kinshasa: Le gouvernement déclare la fin d'Ebola

Photo: UNMEER / Martine Perret
Aboutir à zéro cas d’Ebola (archive)
24 Juillet 2018

Le ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga, a fait cette annonce ce mardi. Réapparu début mai, le virus a officiellement causé la mort de 33 personnes sur 54 cas enregistrés, notamment dans le nord-ouest du pays.

"Après une période d'observation de 42 jours, sans aucun nouveau cas confirmé enregistré, et conformément à la réglementation sanitaire internationale, je déclare à partir de ce jour, 24 juillet 2018, la fin de l'épidémie de la maladie à virus Ebola dans la province de l'Équateur", a déclaré le ministre congolais de la Santé.

Selon Oly Ilunga, "au total, après vérification, la coordination nationale a comptabilisé 54 cas, dont 33 décès et 21 survivants, qui se sont regroupés au sein de l'Association nationale des vainqueurs d'Ebola", a-t-il précisé dans un communiqué lu sur la chaîne nationale RTNC et reçu par l'AFP.

Le ministre de la Santé a également salué la contribution des partenaires du pays, dont l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé.

La RDC et ses partenaires s'étaient préparés "au pire des scénarios" quand l'épidémie a touché le 16 mai dernier à Mbandaka, capitale régionale d'environ 1,2 million d'habitants, reliée directement à Kinshasa et ses quelques 10 millions d'habitants par le fleuve Congo, a ajouté Oly Ilunga. Le ministre a aussi salué "la rapidité et l'efficacité de la riposte mise en place par le gouvernement et ses partenaires". À l'en croire, " pour la première fois, 3.300 personnes, ont pu être vaccinés contre Ebola." L'épidémie est à sa neuvième réapparition en RDC depuis sa découverte en 1976.

Comment l'épidémie a pu être si vite résorbée ?

Eric Topona a posé la question au docteur Jean-Jacques Muyembe Tamfum. Il est professeur à l'Université de Kinshasa et directeur de l'Institut national des recherches biomédicales (INRB).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ebola

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.