25 Juillet 2018

Sénégal: Eliminatoires 32ème CAN 2019 - Les Lions reprennent le collier en septembre

Après la Coupe du monde « Russie 2018 », place aux éliminatoires de la coupe d'Afrique « Cameroun 2019 » qui débutent en septembre.

Eliminés dès le premier tour du mondial russe, alors que beaucoup les voyaient franchir ce cap, les Lions du Sénégal vont maintenant jeter leur dévolu sur la Can dont les éliminatoires reprennent en septembre prochain.

Lors de la première journée de ces éliminatoires, disputée en juin 2017, le Sénégal s'était nettement imposé devant la Guinée équatoriale sur le score sans appel de trois buts à zéro, alors que Madagascar prenait le meilleur sur le Soudan (3-1).

Le temps que les joueurs se reposent un peu des fatigues du Mondial et reprennent dans leurs clubs respectifs pour les championnats européens, et Aliou Cissé aussi reprendra son programme de préparation en direction des matches qui l'attendent.

Et à propos d'éliminatoires, le Sénégal, comme du reste tous les autres pays engagés dans ces éliminatoires, disputera quatre matches entre septembre et novembre de cette année. Après les échecs répétés des dernières éditions de la Can, les Lions voudront, cette fois-ci, se qualifier et, pourquoi pas, remporter le trophée continental, comme l'a souligné Aliou Cissé, au retour du mondial.

« Mon rêve, c'est de gagner un trophée avec cette génération. Ces joueurs ont une envie débordante d'écrire leur propre histoire et j'ai envie de rester à leurs côtés. Je crois vraiment en cette équipe, qui a en plus de belles valeurs.

Je crois en l'avenir et en notre capacité à gagner ce trophée continental que le peuple sénégalais attend depuis toujours », avait-il dit de retour de la Russie où les Lions se sont fait éliminer de justesse pour des problèmes de cartons jaunes.

A son avis, le grand objectif actuellement, c'est de remporter ce trophée qui fuit le Sénégal ; et après ce qui a été réalisé depuis qu'il est à la tête de cette équipe, Aliou Cissé estime que le Sénégal aura son mot à dire à la prochaine Can au Cameroun.

De toutes les façons, les yeux seront désormais rivés sur cette Can, d'autant plus que récemment, le vice-président de la fédération, Saër Seck, interpellé par des confrères, avait clairement fait savoir que le vœu du Sénégal, c'est de remporter la prochaine Can.

« C'est l'objectif qu'on a fixé à Aliou Cissé lors de sa signature. On lui avait d'abord demandé les qualifications à la Can 2017 et à la Coupe du monde 2018 et la victoire finale au Cameroun lors de la Coupe d'Afrique des nations à venir. Les deux premiers objectifs ont été atteints, il reste maintenant la Can 2019 pour laquelle nous voulons remporter le trophée ».

Pour le moment, les Lions se préparent à reprendre les éliminatoires dans un groupe A où ils sont favoris devant Madagascar, le Soudan et la Guinée équatoriale. Revenus avec un 17e rang dans le classement des 32 équipes ayant participé au mondial 2018, le Sénégal est ainsi la première nation africaine de ce tournoi planétaire ; ce qui n'est pas rien dans le contexte actuel.

Mais le jeune technicien sénégalais doit s'évertuer d'abord à effacer le sentiment d'amertume qui a sanctionné son parcours à la Coupe du monde. Un parcours qui était à portée puisque les Lions avaient leur destin en mains ; mais le règlement de la Fifa est venu tout remettre en cause en qualifiant le Japon.

Une première dans les annales de la Coupe du monde que Cheikhou Kouyaté et ses camarades se devront de retenir pour l'avenir. Maintenant, il s'agit de bien rebondir car ce parcours n'a été ni un échec ni une réussite aux yeux du sélectionneur du Sénégal.

« Nous avons montré que nous pouvons rivaliser avec n'importe quelle équipe, mais cela n'est pas suffisant. Les matches, il faut les gagner, c'est tout », avait-il dit au sortir de la Coupe du monde.

A commencer par ce difficile déplacement à Antananarivo où son équipe ira rendre visite à Madagascar pour la deuxième journée des éliminatoires de la Can 2019.

Pour rappel, tous les deux avaient remporté leur premier match, mais l'avantage est au Sénégal qui avait marqué trois buts sans en encaisser alors que les Malgaches avaient inscrit trois en encaissant un.

Sénégal

Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade

De passage à Paris pour le centenaire de l'armistice de 1914-1918, le président sénégalais a… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.