25 Juillet 2018

Cote d'Ivoire: Formation en journalisme économique et financier

Mettant à profit l'ouverture du séminaire de formation en journalisme économique et financier, le ministre ivoirien des Finances Adama Koné a insisté sur le rôle des journalistes. Aussi, il les a exhortés à plus de professionnalisme pour aborder les questions liées à la bonne information économique et financière.

Selon lui, les questions économiques et financières sont parfois réservées à une certaine élite, les réponses qui en résultent ne peuvent avoir d'effets escomptés, qu'à travers un système de communication prenant en compte votre cœur de métier qu'est le journalisme.

« Les systèmes d'information et plus particulièrement, l'information économique et financière a progressé, à l'échelle mondiale, dans un contexte où les frontières ne sont que virtuelles, avec le développement de la technologie », a indiqué le ministre Adama Koné.

En particulier, a-t-il précisé, les questions économiques, et surtout celles liées à nos richesses sont au cœur des préoccupations de nos populations qui méritent d'en savoir plus.

« Le renforcement des capacités des professionnels des médias, qui constituent le trait d'union entre nos institutions et les populations, s'avère donc crucial pour qu'ils puissent poser un regard neuf sur la recherche, l'exploitation, la gestion et la redistribution de nos ressources, et aussi sur les questions économiques en général », a-t-il ajouté.

En effet, pour mieux informer les populations, le ministre Koné pense qu'il faut allier savoir-faire et connaissances précises et c'est tout l'enjeu de cette session de formation, à savoir accompagner les efforts que fournissent les femmes et les hommes des médias, que vous êtes, pour mettre à la disposition du public l'information vraie et utile.

« Au regard des enjeux et des défis actuels, nos médias n'ont pas le droit de décevoir. Nous devons avoir une presse à la hauteur de nos ambitions qui obéissent aux normes et standards de qualité, de performance et d'efficacité », souligne le ministre de l'Economie et des Finances.

A cet égard, les journalistes en général et ceux évoluant dans le secteur économique en particulier, doivent rendre les articles plus digestes pour les lecteurs et auditeurs en communiquant en des termes simples et compréhensibles, conseille-t-il. .

« Or l'information économique, qui doit être accessible à tout le monde, apparait très complexe à certains égards. Notre sous-région, au regard de son potentiel, peut et doit avoir une presse performante, viable, crédible et respectée conformément à l'éthique et à la déontologie qui caractérise votre profession », dit-il.

Visiblement préoccupé, il fait savoir que l'une des priorités du Gouvernement ivoirien est d'accompagner efficacement ces journalistes dans cette quête de performance.

Cote d'Ivoire

Le RHDP en ordre de marche pour la présidentielle de 2020

En Côte d'Ivoire, le parti au pouvoir vient de compléter ses instances après des mois d'attente. Au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.