Niger: Après sa libération, Ali Idrissa, combatif, accueilli à Niamey

25 Juillet 2018

Le coordonnateur du Réseau des Organisations pour la Transparence et l'Analyse Budgétaire a été accueilli par des militants dans la capitale aujourd'hui. Plus déterminé que jamais.

Au Niger, les acteurs de la société civile incarcérés depuis quatre mois dans différentes prison de la région de Tillabéry ont recouvré leur liberté ce mardi. Dans son verdict, la justice les a condamnés à trois mois de prison avec sursis. Certains ont regagné leurs familles dès leur sortie de prison. Ali Idrissa, coordonnateur du Réseau des Organisations pour la Transparence et l'Analyse Budgétaire, Publiez ce que vous Payez, est lui rentré ce mercredi après-midi. Il a reçu un grand accueil des militants et populations de Niamey à l'entrée de la capitale.

"Nous continuerons"

Dans une interview qu'il a accordée à notre correspondant au Niger, l'activiste affirme plus que jamais sa détermination à poursuivre le combat. "Ce n'est pas une victoire pour nous en tant que personne, mais une victoire pour le peuple nigérien. Et nous continuerons", assure Ali Idrissa. Il espère "casser" la peine de trois mois avec sursis.

"Tant que nous défendons les droits humains, il n'est pas question de passer une journée en prison. Nous ne voulions que manifester et ils ont voulu nous prendre en otage pendant 4 mois." Il faut "que ceux qui veulent imposer une pensée unique dans ce pays paient, mais par les moyens de droits", clame l'activiste.

Ali Idrissa assure ne pas se mobiliser seulement contre la loi de finances, mais "pour instaurer une bonne gouvernance, pour que le népotisme, la fraude ou la corruption cessent". Il souhaite désormais y consacrer 100% de son temps. "Et s'il faut retourner en prison pour le peuple nigérien, nous y retournerons", assure-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.