Congo-Kinshasa: Top départ pour les dépôts de candidatures en RDC

Enregistrement des candidats aux élections provinciales (archive)
25 Juillet 2018

La CENI a officiellement ouvert la période de dépot des candidatures pour les élections de décembre prochain ce mercredi. Les candidats ont 15 jours pour se manifester.

En RDC, la période de dépôt des candidatures pour les élections présidentielle et législatives du 23 décembre a officiellement commencé. Les candidats qui remplissent les critères exigés par la loi ont 15 jours pour soumettre leurs dossiers de candidatures. Les dossiers concernant la présidentielle seront déposés au Bureau de réception et traitement des candidatures au siège de la CENI à Kinshasa, alors que ceux des candidats députés nationaux le seront dans chaque antenne de la CENI à travers les 26 provinces.

Quels critères ?

La réception du dossier pour un candidat président de la République est conditionnée au paiement de frais non remboursables d'environ 100 000 dollars, versés sur le compte du trésor public. Il en est de même pour le candidat à la députation nationale, qui doit payer une caution de 1 000 dollars non remboursable. La caution électorale et le seuil de représentativité de 1%, à savoir que les partis devraient recueillir 1% des suffrages au niveau national pour être autorisés à siéger, sont parmi les innovations pour les scrutins du 23 décembre prochain.

La question de la double nationalité

Alors que la CENI attend les dossiers des candidatures, une liste qui proviendrait des services de migration contenant des noms de plusieurs dizaines de personnalités ayant une double nationalité circule depuis ce mercredi matin sur la toile. Sur cette liste, non encore authentifiée, on trouve les noms de personnalités issues de l'opposition et surtout de la majorité présidentielle. EDIT MERCREDI SOIR : Le direction générale de migration assure ce mercredi soir "qu'elle n'a jamais établie cette liste (...), que le doucment est un faux, (...) et que les investigations se poursuivent pour que les auteurs de cette oeuvre répréhensible soient recherchés et traduits en justice"

Selon la Constitution, la nationalité congolaise est exclusive et la loi électorale stipule que nul ne peut être candidat à l'élection présidentielle s'il ne possède pas la nationalité congolaise d'origine. Les candidats doivent être âgés d'au moins 30 ans, détenir un diplôme d'études supérieures ou justifier d'une expérience professionnelle d'au moins 5 ans et jouir de la plénitude de leurs droits civils et politiques.

Ne sont pas éligibles aux élections présidentielle et législatives les fonctionnaires de l'Etat, les magistrats, les militaires et tous ceux qui travaillent dans les institutions d'appui à la démocratie. Aujourd'hui si la CENI se dit prête pour cette opération, à la clôture de cette première journée aucun candidat n'était pourtant visible au bureau de réception des candidatures à Kinshasa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.