26 Juillet 2018

Afrique de l'Ouest: Conseil des ministres ivoiro burkinabè

Les travaux du Conseil conjoint de gouvernements de la 7e Conférence au sommet du Traité d'amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire se sont déroulés, le jeudi 26 juillet 2018 à Yamoussoukro.

A l'issue de la réunion des experts ivoirien et burkinabè, les ministres de la Côte d'Ivoire et ceux du Burkina Faso se sont, à leur tour, penchés sur les projets d'accord qui seront paraphés par les présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara. C'était le jeudi 26 juillet 2018 à Yamoussoukro, lors du Conseil conjoint de gouvernements du 7e Sommet du Traité d'amitié et de coopération (TAC).

Outre l'examen du rapport des spécialistes, les Premiers ministres, Paul Kaba Thiéba et Amadou Gon Coulibaly avaient sur la table la validation du projet d'ordre du jour de la Conférence au sommet des chefs d'Etat de ce vendredi 27 juillet.

Il s'agit de l'état de la mise en œuvre des décisions et recommandations du 6e TAC (construction de l'autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya, approvisionnement régulier du Burkina Faso en énergie électrique et en hydrocarbures par la Côte d'Ivoire, lutte contre la traite transfrontalière des enfants entre les deux pays, mise en place du Fonds pour la jeunesse et la femme, situation du Mont Péko,etc), des dossiers spécifiques (coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et la migration) et de l'examen de six projets d'accords dans divers domaines (économie numérique, urbanisme et habitat, cinéma, femmes et jeunesse,etc).

« J'apprécie à leur juste valeur les résultats auxquels nous sommes parvenus et qui traduisent l'attention particulière que chacun de nos deux pays a apportée au suivi de nos dossiers bilatéraux », a déclaré Paul Kaba Thiéba à l'issue des travaux à huis-clos. Pour lui, les conclusions pertinentes du Conseil conjoint de gouvernements viennent apporter une nouvelle édification de la coopération ivoiro-burkinabè.

« Le projet de rapport que nous avons approuvé, ainsi que les projets d'accords, que nous avons validés seront soumis à l'appréciation de nos deux chefs d'Etat à l'occasion de la rencontre au sommet », a-t-il affirmé. Il a, par ailleurs, félicité les experts et les ministres des Affaires étrangères des deux pays pour la qualité des travaux préparatoires.

« Je les exhorte à poursuivre toujours dans la voie de la concertation permanente pour le raffermissement des relations ivoiro-burkinabè », a-t-il souhaité. Pour sa part, le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, s'est félicité de la qualité des travaux du conseil de gouvernements.

«Dans un esprit de convivialité, nous sommes parvenus à de fructueux résultats. Nous avons évalué les décisions et recommandations du 6e TAC et examiné de nouveaux champs de coopération pour permettre à leurs Excellences Alassane Ouattara et Roch Marc Kaboré de prendre des décisions pour le plus grand bonheur de nos peuples respectifs », a-t-il expliqué.

Le TAC, a-t-il estimé, continue d'être une réussite de coopération régionale. Embouchant la même trompette que son prédécesseur à la tribune, M. Coulibaly a salué la pertinence du rapport des experts.

Burkina Faso

Putsch manqué - La cour diffuse les conversations téléphoniques

Apres l'audition des témoins, l'heure est à la présentation des pièces à conviction… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.