Cote d'Ivoire: Essis Esmel Emmanuel - « 67 sociétés créées par jour en 2018 contre 56 en 2017 »

Un hôtel de Cocody à Abidjan a abrité le mardi 10 juillet 2018 la cérémonie de présentation du bilan 2017 et mi-parcours du Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (Cepici).

Essis Esmel Emmanuel, directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (Cepici) a dressé, à cette occasion, un bilan qu'il a jugé positif.

Il a révélé : « De janvier à juin 2018, 7423 sociétés ont été créées contre 6267 en 2017, soit 67 sociétés créées par jour en 2018 contre 56 en 2017 ». Poursuivant, il a souligné : « De janvier à juin 2018, ce sont 121 sociétés qui ont été agréées contre 92 dans la même période en 2017.

Le volume des investissements est passé dans le même temps de 199,5 milliards de francs CFA en 2017 à 351,5 milliards en 2018. Quant aux emplois, ils sont passés de 2201 en 2017 à 3835 en 2018 soit une évolution de 74% ».

Essis Esmel a précisé : « Ces 351 milliards de francs CFA sont investis à hauteur de 26% dans l'Agro-industrie, 22% dans l'Énergie, Bâtiment et Travaux Publics (BTP) 15%, Transport 15%, Hôtellerie 6%, Industrie extractive 5%, Éducation/Formation 4% autres activités 7% » .

Et d'expliquer : « Ces investissements sont venus de 11% du Togo, 9% du Portugal, 9% de la France, 5% de la Turquie, 4% du Maroc, 4% du Suisse, 36% de la Côte d'Ivoire et 22% autres pays ». Pour le Doing business, le Dg a donné les indicateurs suivants : « Classée 177èmeen 2013, la Côte d'Ivoire occupe la 139è place en 2018».

Il a rappelé que le programme Doing business a permis depuis 2012 à réaliser plus de 60 réformes pour le développement du secteur privé.

À cet effet, 9 mesures ont été faites. Ce sont entre autres " Création d'entreprises", "Octroi de permis de construire", "Transfert de propriété", "Obtention de prêts", "Paiement des impôts et taxes" et " Exécution des contrats".

Tout cela pour permettre à la Côte d'Ivoire de se hisser dans le Top 50 des meilleures économies mondiales à l'horizon 2020. Pour Essis Esmel, il faut la dématérialisation des procédures des documents administratifs d'où la création du portail www.225investi.ci.

En termes de perspectives, le Cepici veut soutenir l'industrialisation par le développement des infrastructures et les services ; créer un centre d'encadrement et d'accompagnement de toutes les initiatives innovantes, entrepreneuriales et scientifiques.

Aussi, le Cepici envisage-t-il de participer à l'expo Dubaï 2020 et au lancement de la partie transactionnelle du portail.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.