Afrique: Sommet des Brics - Le jour de l'Afrique

Photo: Togonews
Les dirigeants des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) réunis en sommet à Johannesburg .
27 Juillet 2018

Les dirigeants des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) réunis en sommet à Johannesburg ont dénoncé jeudi 'les défis sans précédent' qui menacent le multilatéralisme, en réponse à la guerre commerciale lancée par les Etats-Unis.

Dans une déclaration commune, les présidents russe Vladimir Poutine, chinois Xi Jinping, sud-africain Cyril Ramaphosa, brésilien Michel Temer et le Premier ministre indien Narendra Modi ont fait part de "leur inquiétude concernant les effets des mesures de politique macro-économique prises dans certaines grandes économies avancées".

Dans ce contexte, les présidents chinois et russe ont insisté jeudi sur la nécessité d'améliorer la coopération entre Brics.

M. Xi a appelé le forum des cinq pays émergents, lancé en 2009 et qui représente 40% de la population mondiale, à "déverrouiller le potentiel énorme de (leur) coopération économique".

'Il est nécessaire que les Brics renforcent leur partenariat stratégique' pour faire 'de la prochaine décennie une autre décennie en or', a-t-il estimé.

Son homologue russe l'a suivi, estimant que les Brics jouaient 'un rôle unique dans l'économie mondiale'.

'Ils contribuent à hauteur de 42% au PIB mondial et cette part ne cesse de croître', s'est félicité Vladimir Poutine.

'En 2017, le commerce entre les Brics a augmenté de 30% et nous comptons développer encore plus ce partenariat', a-t-il assuré, un pin's des Brics épinglé à son costume.

De nombreux pays africains soucieux de développer des relations avec les Brics ont été conviés à participer au sommet de Johannesburg, qui se conclut vendredi. C'est notamment le cas du président togolais Faure Gnassingbé, également à la tête de la Cedeao, l'organisation ouest-africaine qui regroupe 15 pays.

Cette journée de vendredi est justement consacrée à l'Afrique. L'idée est de mettre en place un partenariat avec les cinq pays émergents.

Si la Chine est implantée depuis des décennies en Afrique avec l'influence que l'on connaît, l'Inde et la Russie ont annoncé leur intention de renforcer leur présence sur le continent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.