Algérie: Balades en bateaux - Une tendance en vogue parmi les vacanciers à Annaba

ANNABA - Les balades à bord d'embarcations artisanales durant l'été constituent une nouvelle tendance en vogue parmi les vacanciers sur les plages de la wilaya d'Annaba.

Ainsi après les jeunes, notamment les amateurs de pêche qui étaient les premiers à utiliser les embarcations artisanales pour accéder aux zones rocheuses afin de se détendre, cette activité s'est déployée ces dernières années pour devenir une tendance estivale "rentable" tant pour les propriétaires de bateaux que pour les vacanciers.

En raison de l'attrait évident de vacanciers de tous âges pour les balades en mer, ce passe-temps récréatif et rafraîchissant s'est développé, selon Abdelhamid, propriétaire d'une embarcation traditionnelle et son assistant Haroun, qui activent sur la plage d'El Kharouba (la Caroube) d'Annaba, affirmant que cette activité s'est imposée comme une nouvelle tendance attractive.

Selon Abdelhamid et Haroun, les jeunes et les familles avec leurs enfants n'hésitent pas à monter à bord de simples embarcations, parfois anciennes, pour voguer sur la mer et ses vagues rafraîchissantes, et profiter du charme des plages, source de bien-être et de tranquillité.

Que ce soit au niveau des plages d'Annaba, de Seraïdi ou de Chetaïbi, les allers et retours des embarcations ne s'arrêtent pas, autant que la demande, constituant une préoccupation supplémentaire pour les agents chargés de la surveillance des plages et ceux de la protection civile qui veillent à la sécurité des vacanciers.

Si le plaisir à bord de ces embarcations est assuré pour les passagers le long du littoral annabi, "la vigilance et la prudence restent de mise pour assurer la sécurité des estivants", estime Oualid, l'un des agents veillant à la sécurité des vacanciers sur la plage de Oued Boukrat dans la commune de Seraïdi, qui s'étend sur 1500 m.

Il a ajouté que de nombreuses embarcations utilisées par les vacanciers en mer ne garantissent pas les conditions de sécurité les plus élémentaires.

A cet effet, le même agent a évoqué l'absence de gilet de sauvetage dans la plupart de ces embarcations, outre l'ignorance de la majorité des estivants des règles de sécurité en mer, ce qui constitue une préoccupation supplémentaire et permanente pour les surveillants des plages qui guettent sans cesse le retour des embarcations pour s'assurer que tout le monde est rentré à bon port.

Amine, un autre surveillant de plage à Oued Boukrat, abonde dans le même sens, soutenant que "le nombre croissant des estivants en quête de balades en mer fait que les propriétaires de ces embarcations veulent se faire de l'argent rapidement, ignorant les règles de sécurité en mer et les conditions de sécurité relatives au nombre de passagers pouvant être accueillis à bord".

Des associations oeuvrent à l'organisation et la promotion de l'activité

Compte-tenu de la hausse de la pratique de cette activité estivale, il est devenu patent d'organiser celle-ci et la soumettre aux conditions de sécurité nécessaires afin de préserver la sécurité des vacanciers, estiment des jeunes aspirant à promouvoir des activités touristiques à Chetaïbi.

Dans ce cadre, il est prévu d'organiser des excursions d'exploration gratuites au profit des jeunes touristes sur les plages de Chetaïbi, à raison de deux virées quotidiennes durant la saison estivale, pour découvrir la région et ses attrayants sites maritimes, avec pour objectif d'améliorer les règles garantissant la sécurité des vacanciers.

D'un autre côté, les propriétaires de ce type d'embarcations imputent l'anarchie caractérisant cette activité à l'absence d'un port de plaisance à Annaba et de quais adéquats pour l'amarrage des bateaux de plaisance.

A l'exception d'un quai flottant aménagé au niveau de la station balnéaire "Bouna Beach" destiné aux jet-skis et canots pneumatiques, la majorité des embarcations amarrent au niveau des plages, a-t-on ajouté.

Selon un certain nombre de propriétaires activant sur la côte bônoise, et en attendant la création de quais pour les bateaux de plaisance, les balades en mer représentent une occasion d'admirer des paysages enchanteurs et d'explorer des sites marins et des grottes dans les zones rocheuses du littoral annabi.

S'agissant des prix, ces derniers varient entre 400 et 600 DA par estivant pour une embarcation pouvant accueillir plus de 10 personnes et 1000 DA par estivant à bord d'un canot pneumatique parcourant de nombreuses plages avec, également à son bord, pas moins de 10 personnes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.