Mali: Le chef de l'ONU suit de près la situation à la veille de l'élection

Le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, recevait ce samedi matin à la Primature plusieurs candidats de l'opposition.
28 Juillet 2018

A un jour du scrutin présidentiel du 29 juillet, le Secrétaire général des Nations Unies s'est réjoui samedi du calme qui a prévalu au cours de la campagne électorale jusqu'à présent, malgré les défis sécuritaires persistants dans le nord et le centre du pays.

Dans une déclaration, António Guterres a appelé les Maliens et les Maliennes à "maintenir ce cap" de manière à ce que l'élection "importante pour la paix et la réconciliation au Mali" soit "célébration de la démocratie".

Le chef de l'ONU a encouragé tous les acteurs politiques maliens à s'engager à faire du scrutin de dimanche un processus "pacifique, libre et transparent" et à recourir aux institutions prévues à cet effet en cas de litiges, , tel que le prescrit la loi.

"La paix et la réconciliation pour tous les citoyens maliens doivent prévaloir, indépendamment du résultat du scrutin", a souligné le Secrétaire général, avant de réitérer l'engagement des Nations Unies à soutenir le processus électoral au Mali.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.