Afrique Centrale: Sommet CEDEAO-CEEAC - Le président du Faso à Lomé

Photo: ceeac-eccas.org
CEEAC-CEDEAO/ Ouverture de la réunion ministérielle conjointe sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent
29 Juillet 2018

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est arrivé, dimanche 29 juillet 2018 à Lomé au Togo où il participe, ce jour 30 juillet, au sommet conjoint de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) sur le terrorisme et à celui de l'UEMOA. Il prendra part également demain mardi 31 juillet au Sommet de la CEDEAO.

Accueilli à sa descente d'avion, dans l'après-midi du dimanche 29 juillet 2018 à l'aéroport international Gnassingbé-Eyadema, par son homologue togolais, Faure Gnassingbé, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré participe, le lundi 30 juillet 2018 au sommet conjoint de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC).

Ce sommet conjoint auquel participera plus d'une vingtaine de chefs d'Etat, sera sanctionné par la Déclaration de Lomé des Etats membres des deux organisations sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent. Cette rencontre a été précédée de la réunion préparatoire qui a enregistré la présence des ministres en charge des affaires étrangères, de la défense et/ou de la sécurité des deux espaces communautaires, le samedi 28 juillet 2018, dans la capitale togolaise.

A l'occasion, les ministres de la CEDEAO et de la CEEAC ont affirmé la nécessité de mettre en place une approche globale et pragmatique de lutte contre le terrorisme, en accordant une attention particulière à la sécurité humaine, aux problèmes liés aux trafics en tous genres, à la gestion et à l'exploitation des ressources naturelles, à la transhumance.

Sortie de crise au Togo ?

Au cours de la réunion préparatoire, le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l'Intégration africaine, et président du Conseil des ministres de la CEDEAO, Prof. Robert Dusseya a indiqué que l'organisation conjointe de ce sommet est un exemple de coopération interafricaine bien réussie. « La CEEAC et la CEDEAO ont bien compris que c'est ensemble que nous devons assumer la responsabilité de la sécurité de notre espace interrégional, et le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du 30 juillet qui sera sanctionné par une déclaration commune est une très belle illustration », avait-il soutenu.

En marge de ce sommet conjoint qui se tient ce lundi 30 juillet, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UEMOA se réuniront en session ordinaire pour examiner, entre autres, le rapport sur l'état de l'Union, la note sur l'état de convergence dans les Etats membres et l'état de mise en œuvre des chantiers de haut niveau.

La journée du 31 juillet sera consacrée à la 53e session ordinaire de la CEDEAO où le président Kaboré et ses pairs examineront la situation dans la sous-région ouest africaine. Au menu de cette rencontre de la CEDEAO, la présidentielle au Mali et les défis sécuritaires et logistiques y afférents, les crises politiques en Guinée-Bissau et au Togo et la question d'une monnaie unique dans les pays de la sous-région à partir de 2020.

Sur la situation politique au Togo, les Chefs d'Etat guinéen et ghanéen, devraient proposer dans le cadre de la médiation un schéma de sortie de crise, à l'occasion de ce sommet. Cette session connaîtra également la prestation de serment du nouveau président de la commission de la CEDEAO, l'Ivoirien Jean-Claude Kassi Brou.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.