Algérie: La prévention, "arme efficace" de lutte contre l'envenimement scorpionique

BORDJ BOU ARRERIDJ- Les participants aux journées "portes ouvertes" sur les dangers des piqûres du scorpion ont considéré, dimanche à Bordj Bou Arreridj, que la prévention demeure une "arme efficace" de lutte contre l'envenimement occasionné par ce dangereux arachnide.

Les participants à cet événement, organisé à la bibliothèque Boubaya Mohamed de la commune d'El Ach par l'établissement de proximité de santé publique (EPSP) de Bordj Bou Arreridj, ont recommandé des mesures préventives pour éviter les piqûres de scorpions et ce à travers "l'éloignement des déchets ménagers des zones d'habitation", "l'amélioration de l'éclairage public" et "l'encouragement des associations à aider au ramassage des ordures".

"Le meilleur moyen de faire face à ce phénomène est la prévention, notamment en l'absence de tout pesticide pouvant éliminer cet animal dangereux", a indiqué Dr. Noura Bahih, cadre au sein de la direction locale de la santé et de la population.

Elle a recommandé de veiller à l'hygiène de l'environnement immédiat, en bouchant toutes fissures et anfractuosités pouvant survenir dans les murs et plafonds des maisons, en vérifiant les chaussures et habits avant de les enfiler, en recommandant aux enfants de ne pas circuler à l'extérieur sans chaussures et en pulvérisant les portes de substances répulsives pour éloigner les scorpions.

De son côté, le directeur de l'établissement de proximité de santé publique de la daïra d'El Hamadia, Hichem Chikhi, a fait savoir que les communes de la région sud de cette wilaya ont connu "une plus grande prolifération de scorpions", à l'instar de la commune d'El Ach, où plus de 65 cas d'envenimement scorpionique ont été enregistrés cette année.

Le même responsable qui a affirmé que toutes ces victimes ont été prises en charge et soignées à la clinique de cette commune, a déploré le décès d'une personne issue du village Tahamamine, "évacuée tardivement vers la structure de santé".

Il a, toutefois, assuré que le sérum anti-scorpionique "est disponible en grande quantité" dans les cliniques des communes de la daïra d'El Hamadia, les communes d'Al Ach, ksours, Rabta et Hamadia.

Ces journées de sensibilisation ont pour objectif de réduire les cas de piqûres de scorpion et de sensibiliser les citoyens et de les informer sur les mesures les plus importantes à prendre en cas de piqûre, notamment de ne pas bouger le membre blessé et de se rendre immédiatement à la structure de santé la plus proche.

Il est à signaler que ces "portes ouvertes" ont été marquées par la présence de représentants de la société civile et d'un grand nombre de citoyens.

Des dépliants ont été distribués et des explications ont été fournies sur les moyens d'éviter les piqûres de scorpion, lors de cette rencontre.

Au cours de l'année précédente, 179 personnes, toute catégorie d'âge confondue, ont été victimes de piqûres de scorpions, en particulier entre juillet et août, où la température très élevée pousse le scorpion à chercher l'humidité à l'intérieur des domiciles, a-t-on indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.