Mali: Présidentielle - Le verdict des urnes se fait attendre

Présidentielle 2018 au Mali
30 Juillet 2018

Le dimanche 29 juillet 2018, les Maliens devaient départager les 24 candidats à l'élection présidentielle. 24 heures après la fermeture des bureaux de vote, le verdict des urnes est toujours attendu.

24 heures après, la fermeture des bureaux de vote au Mali et hors des frontières, les Maliens attendent toujours le verdict officiel des urnes. Selon les premières tendances, la diaspora a majoritairement porté son choix sur le candidat de l'Union pour la république et la démocratie (URD), Soumaïla Cissé.

Ainsi, il devancerait le président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK) dans des villes européennes, en Asie, en Afrique... Le candidat Modibo Diarra viendrait en troisième position.

Au plan national, aucun chiffre officiel n'est encore disponible. Ni la Commission électorale nationale indépendante(CENI), ni le Ministère de l'Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) ne veut se prononcer sur un quelconque chiffre. Mais, l'heure est toujours à la centralisation et à la compilation des résultats qui parviennent au compte-gouttes.

D'après le Secrétaire général (SG) du ministère en charge de l'administration territoriale, Bahamane Maïga, le processus de centralisation des résultats se passe bien. « Il n'y a pas eu de retards excessifs. Mais, nous sommes dans la première phase, c'est-à-dire, celle où, les cercles administratifs centralisent les résultats des bureaux de vote avant de les compiler et les envoyer à Bamako », a-t-il expliqué.

Pour le moment, a dit Bahamane Maïga, le MATD n'a reçu qu'un seul Procès-verbal (PV) : celui du Cercle de Kangaba, au Sud de Bamako. Il espère recevoir une grande partie des PV dans les heures qui viennent. Mais chaque camp, on revendique déjà la victoire au premier tour.

Au Quartier général (QG) de l'URD sis au quartier ACI 2000, ce sont des militants mobilisés qui ont commencé déjà à fêté la victoire de leur « champion » Soumaïla Cissé. Selon leurs dires, leur candidat l'aurait remporté à Mopti, Kidal, Sikasso...

Mais, il viendrait en deuxième position dans la capitale après le président sortant IBK. « Ce qui est sûr, nous sommes largement en tête du scrutin. Donc, personne ne viendra nous dire le contraire », ont lancé des militants de l'URD au QG de campagne.

Même son de cloche du côté des militants du Rassemblement pour le Mali(RPM), le parti du président sortant IBK. Pour eux, les Maliens ont renouvelé leur confiance à leur mentor.

Le MATD espère publier les résultats mercredi soir ou jeudi matin. En cas de second tour, les électeurs retourneront aux urnes le 12 août 2018.

Suisse

Soumaïla Cissé : 44%

IBK : 15,3%

Cheick Modibo Diarra : 9,6%

Bruxelles (Belgique)

Soumaila Cissé : 43,44%

IBK : 17,21%,

Cheick Modibo Diarra : 11,42%

Anvers (Belgique)

Soumaïla Cissé : 58,82%

Adama Kane : 14,70%,

Cheick Modibo Diarra : 11,76%

IBK : 5,88%

Allemagne

Soumaila Cissé : 51,61%

Cheick Modibo Diarra : 29,03%

IBK : 9,68%

Dramane Dembélé (ARDEMA) : 3,23%

Mohamed Ali Bathily: 3, 23%

Modibo Sidibé: 3, 23%

Londres

Soumaïla Cissé : 42,37%

Cheick Modibo Diarra : 30,5%

IBK : 15,25%

Modibo Sidibé : 6,78%

Aliou Boubacar Diallo/Choguel Kokala Maïga/Djénéba N'Diaye : 1,7%

France

Soumaïla Cissé aurait remporté les 75% des voix exprimées.

Barcelone

Soumaïla Cissé : 151 voix

Cheick Modibo Diarra : 92 voix

IBK : 72 voix

Italie (Rome)

Soumaila Cissé : 46%

IBK : 34%

Cheick Modibo Diarra : 19%

Dubaï

IBK : 53,60%

Soumaïla Cissé : 16,49%

Cheick Modibo Diarra : 9,27%

Chine

Soumaïla Cissé : 33 %

Aliou Diallo : 32, 51%

Modibo Diarra : 21,18%

IBK : 40%

Modibo Koné : 2,26%

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.