Afrique Centrale: La paix au coeur du sommet de la CEDEAO et de la CEEAC

Photo: ceeac-eccas.org
CEEAC-CEDEAO/ Ouverture de la réunion ministérielle conjointe sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent
30 Juillet 2018

Un sommet conjoint de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest et de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale a débuté à Lomé au Togo. Principal sujet : la lutte contre le terrorisme.

Un sommet conjoint de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC). Il a débuté ce matin officiellement à Lomé au Togo en présence d'une vingtaine de chefs d'États et de gouvernement.

Principal sujet au menu : la lutte contre le terrorisme en Afrique. Les chefs d'Etat doivent évoquer la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme.

Les deux organisations sous-régionales entendent s'impliquer davantage et de façon commune dans la sécurisation des deux espaces communautaires.

Trouver des solutions ensemble

Pour le chef de l'Etat togolais , président en exercice de la CEDEAO, le partage de frontière terrestres et maritimes communes rend les deux régions vulnérables aux nombreuses menaces sécuritaires. Faure Gnassingbé s'exprimait en fin de matinée à l'ouverture officielle de la conférence.

"C'est dans cette perspective que nous tenons notre sommet commun de ce jour avec la ferme volonté de créer les conditions d'une paix durable et d'un environnement sécurisé dans l'espace commun aux deux régions à travers l'adoption d'une vision partagée des menaces et d'une approche commune des solutions à y apporter", a-t-il déclaré.

Son homologue gabonais a salué les initiatives pour faire face aux défis sécuritaires.

"Je vous félicite du succès enregistré par la force multinationale mixte. Il prouve que toute approche collective visant à faire face aux défis sécuritaires auxquels nos deux régions sont confrontées est opportune",a souligné Ali Bongo Ondimba.

"Mise en oeuvre dans le cadre de la commission du bassin du lac Tchad en vue de lutter contre Boko Haram, la force multinationale mixte qui regroupe aussi bien des Etats-membres de la CEEAC que de la CEDEAO permet de lutter efficacement les groupes terroristes".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.