31 Juillet 2018

Burundi: Inquiétude de l'opposition sur le sort des réfugiés en Tanzanie

La plateforme de partis politiques d'opposition burundaise Cnared-giriteka interpelle les Nations unies sur le sort des réfugiés burundais en Tanzanie.

Dans une lettre adressée lundi à la Haut-Commissaire adjointe du HCR, Kelly Clements, la plateforme s'inquiète du sort de ces réfugiés dans les camps de Ntuda, Mutendeli et Nyarugusu. Elle affirme que les réfugiés burundais subissent des pressions des autorités administratives tanzaniennes pour les obliger à quitter le pays.

Intimidations, harcèlement, emprisonnements arbitraires, d'après la plateforme d'opposition burundaise, le quotidien des réfugiés burundais en Tanzanie est devenu intenable.

« Ils ne peuvent plus faire aucune activité rémunératrice au niveau des camps alors que c'était permis avant, témoigne Jean Minani, président du Cnared et signataire de la lettre adressée au HCR. Ils sont arrêtés, tabassés... Certains responsables des réfugiés sont arrêtés et emprisonnés, à tel point que ça n'est plus vraiment facile de vivre dans ces camps. »

Pour le Cnared-giriteka, ces pressions des autorités administratives tanzaniennes ont un objectif : obliger les réfugiés burundais à s'inscrire sur les listes de rapatriement dit « volontaire » vers le Burundi. A Bujumbura, les autorités disent n'avoir aucune information sur ces cas d'expulsion forcée.

« Je n'ai aucune information sur votre question, déclare Thérence Ntahiraja, le porte-parole du ministre de l'Intérieur Pascal Barandagiye. Au moment où je vous parle, jusqu'à aujourd'hui, le processus de rapatriement de nos Burundais se déroule très normalement, surtout pour ceux qui se trouvent en République de Tanzanie, en République du Kenya et en RDC. »

La Tanzanie est le pays qui accueille le plus de réfugiés burundais sur le continent. D'après le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, au 30 juin 2018, ils étaient plus de 237 000.

Burundi

Les jeunes s'insurgent contre le manque d'emploi

Il y a trois ans, Pierre Nkurunziza prêtait serment pour un troisième mandat controversé. Depuis, de… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.