Mali: Présidentielle - La centralisation des résultats se poursuit lentement

Soldats maliens.

Au Mali, après le premier tour de l'élection présidentielle dimanche dernier, l'heure est encore à la centralisation des résultats. Une centralisation qui prend du temps. Mardi 31 juillet au soir, 17 cercles administratifs sur 49 avaient fait parvenir à Bamako leurs procès-verbaux.

Kangaba, Menaka, Djenne, Yanfolila et treize autres cercles ont déjà fait parvenir leurs résultats à la commission de centralisation de Bamako. A pied d'oeuvre depuis mardi et sous l'oeil vigilant des observateurs nationaux et internationaux, elle reçoit au compte-goutte les résultats et les compile.

Ce procédé prend du temps. D'abord parce que le pays est extrêmement vaste - plus d'un million de km² -, ensuite car les voies de communication ne sont pas bonnes. Il faut rappeler que c'est par courrier scellé que les procès-verbaux sont transmis. Ils sont donc soumis aux aléas de la route dont l'accès est parfois compliqué, à cause de la saison des pluies.

Des résultats officiels avant vendredi

Une fois que tous les procès-verbaux seront arrivés à Bamako, alors la deuxième phase devrait aller beaucoup plus vite puisqu'il s'agit de compiler les résultats par cercle pour avoir le chiffre national définitif.

Néanmoins, le ministère de l'Administration territoriale a revu un peu ses ambitions à la baisse. Après avoir espéré donner les résultats d'ici ce mercredi ou jeudi matin, l'objectif est désormais plutôt de respecter le délai constitutionnel, c'est-à-dire cinq jours après le scrutin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.