31 Juillet 2018

Sénégal: Les précisions de la Centif sur le cas de Cheikh Adjibou Soumaré

(Ecofinance.sn - Dakar) - Dans un communiqué de presse transmis à Ecofinance.sn, la Cnetif réagit à la publication du quotidien "L'Observateur" de ce mardi 31 juillet 2018. «La Centif porte à l'attention de qui de droit qu'elle n'a reçu ni de déclarations d'opérations suspectes, ni été saisie pour mener des investigations au sujet de Monsieur Cheikh Hadjibou Soumaré», précise le texte. Et d'ajouter : «Par conséquent, l'information donnée par le journal est dénuée de tout fondement».

«La Centif dont les missions sont encadrées par la loi, est chargée de recevoir et de traiter les déclarations d'opérations suspectes faites par des personnes assujetties, limitativement désignées», rappelle le communiqué.

«A ce titre, elle est dotée d'un pouvoir de décision autonome sur les affaires liées au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme. Ce pouvoir se traduit notamment par le traitement des déclarations qui sont communiquées à la Centif de manière confidentielle et sans interférence aucune», poursuit la même source.

Dans son édition n° 4453 du 31 juillet 2018, le journal «L'Observateur» a titré, à la Une : « La Centif activée pour une enquête sur les biens de l'ex-Premier Ministre». Dans un article à la page 3 signé par Mamadou Seck et intitulé «Cheikh Hadjibou Soumaré dans le collimateur de la Centif», le journal affirme que «l'Etat a activé la Centif pour fouiller dans le portefeuille de l'ancien Président de la Commission de l'Uemoa.»

Sénégal

CAN 2019 - A l'UCAD, les étudiants déçus mais fiers des Lions

La déception et la fierté sont les sentiments les mieux partagés chez les étudiants de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Ecofinance

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.