31 Juillet 2018

Congo-Kinshasa: Toilettes publiques au marché central - Les vendeurs lancent un cri d'alarme aux autorités

Les marchés de la Ville-Province de Kinshasa sont caractérisés par un état d'insalubrité très avancé. Alors, l'hygiène du corps humain commence par les toilettes, cette règle n'est pas d'application au marché centrale de Kinshasa.

Pour en savoir un peu plus sur l'état physique des toilettes publiques de nos marchés, une équipe de reporters du journal La Prospérité s'est rendue au grand marché de Kinshasa, pour faire un constat sur les conditions hygiéniques dans lesquelles vivent les vendeurs du marché central. En tout cas, les conditions sont déplorables et critiques. Entrer dans une toilette au grand marché de Kinshasa est le synonyme de s'acheter une maladie. Les toilettes publiques du grand marché ne sont pas du tout entretenues, une odeur insupportable accueille juste à l'entrée de ces toilettes.

Contraint d'y entrer, car ils n'ont pas d'autres solutions pour faire leur besoin, petit ou grand, indispensable à la vie humaine, il faut affronter les odeurs et savoir où poser la patte sinon la honte de ramener un peu d'odeur de là. A tour de rôle, les usagers de ce marché y entre pour faire leur besoin. Les petits ou grands besoins sont payants et le tarif est connu et cloué au mur. 100 FC pour faire un petit besoin et le grand besoin lui revient à 200 FC. Mais, où va cet argent ? Pourquoi ne pas entretenir ces toilettes publiques qui accueillent plusieurs citoyens de la ville, œuvrant dans ce marché? Approché par vos reporters, un vendeur dans ce marché n'a pas caché sa désolation et a lancé un cri d'alarme aux autorités compétentes.

" Malgré qu'on est conscient que ces toilettes sont une source des plusieurs maladies pour nous, on doit toujours les utiliser car, vous le savez comme moi que, se soulager c'est un besoin indispensable. On est obligé de faire avec ces conditions, car personne d'entre nous n'amène ses installations ici au marché. Il est vraiment regrettable de voir qu'un marché de renom comme le nôtre n'ait pas des bonnes installations sanitaires. Nous profitons de votre passage, ici, pour lancer un cri d'alarme à l'Hôtel de Ville de Kinshasa pour qu'il trouve des solutions à ce problème parce que ce sont les vies des citoyens congolais qui sont exposées, surtout les femmes", a dit ce vendeur.

Congo-Kinshasa

Céni - Le vice-président confirme la tenue des élections au 23 décembre avec la machine à voter

En séjour de travail dans la province du Kwilu, Norbert Basengezi Katintima a réaffirmé la… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.