1 Août 2018

Togo: Gilbert Bawara - « La vérité est que nous n'aurions jamais dû en arriver là, en contribuant les uns et les autres à mutiler notre propre pays »

« Organisation des élections législatives le 20 Décembre 2018 avec l'expertise de la CEDEAO dans l'organisation des élections, recomposition de la Cour constitutionnelle, des réformes constitutionnelles et institutionnelles par voie parlementaire ou au cas échéant procéder par consultation populaire, le vote de la diaspora et l'institutionnalisation d'un Comité de suivi pour assurer la mise en œuvre des décisions », ce sont là résumées les recommandations faites hier mardi par les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO réunis en leur 53ème Conférence hier à Lomé.

Au lendemain de ces prescriptions, les réactions continuent de pleuvoir même si du côté de la C14, Coalition des 14 partis de l'opposition dont les manifestations ont amené à passer par un dialogue et une médiation de la CEDEAO avant d'arrivée aujourd'hui à cette feuille de route, c'est pour le moment le silence radio.

Ministre de la Fonction publique, point focal du gouvernement mais également cadre du parti au pouvoir UNIR, Gilbert Bawara, au terme d'une journée acharnée hier ne cache pas sa satisfaction quant à l'issue heureuse du sommet. « Je ne peux que me réjouir de cette évolution décisive et déterminante. Les orientations et la direction préconisées ne consacrent pas la victoire d'un camp sur un autre, le triomphe de certaines positions contre les autres », ce sont là les premières réactions de l'ancien ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales.

En tout cas au vue de ce qui a été prescrite comme feuille de route, le membre du Gouvernement Klassou, croit que « la vérité est que nous n'aurions jamais dû en arriver là, en contribuant les uns et les autres à mutiler notre propre pays et à tourmenter nos concitoyens avec toutes ces violences gratuites, ces exactions et ces dégâts insensés qui ont causés énormément de préjudices et de dommages à la cohésion et à l'économie ».

Il regrette ainsi les mois de tiraillement entre pouvoir et opposition.

La feuille de route désormais prescrite, place à son exécution.

Togo

Les opposants ont marché contre le processus électoral

Sur appel de la Coalition des 14 partis de l'opposition togolaise, des milliers de Togolais ont manifesté ce jour… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.