3 Août 2018

Afrique de l'Est: Djibouti s'inquiète de la détente entre l'Erythrée et ses voisins

Depuis la paix entre l'Erythrée et l'Ethiopie et après la visite historique du président somalien à Asmara, l'heure est à la détente dans la Corne de l'Afrique. Mogadiscio a même demandé à l'ONU de lever les sanctions internationales imposées contre l'Erythrée.

Des propos qui ont outré Djibouti. Le pays, par l'intermédiaire de son ambassade à Mogadiscio, a envoyé un communiqué cinglant aux Somaliens en se disant « profondément choqué » par cette demande, alors qu'Asmara occupe toujours une partie du territoire djiboutien.

Coup de sang de l'ambassadeur de Djibouti à Mogadiscio. Aden Hassan Beleloo a jugé l'attitude somalienne inacceptable, ajoutant que son pays ne le tolèrerait pas.

Djibouti accuse l'Erythrée d'occuper une partie de son territoire - la zone de Ras Doumeira - et de détenir toujours 13 de ses soldats. L'ambassadeur a précisé qu'il n'y aurait pas de dialogue tant que son voisin ne retirait pas son armée et ne délivrait pas les prisonniers djiboutiens.

Asmara a aussitôt répondu. Nebil Said, conseiller de la mission érythréenne à l'ONU, a déclaré que son pays n'avait jamais occupé Djibouti et qu'il n'avait aucune revendication territoriale. Selon lui, tous les prisonniers ont été libérés en 2016 et il n'y en a pas d'autres.

Le pouvoir djiboutien « sur les nerfs »

Pour Adan Mohamed Abdou, l'attitude djiboutienne n'est pas la bonne. « C'est trop agressif. Le pouvoir n'a pas à donner de leçons car on pourrait croire qu'il est opposé à la paix dans la région. » Pour le leader de la branche historique du parti d'opposition ARD, « Djibouti est isolé sur le plan régional et le pouvoir est sur les nerfs ».

Une analyse partagée par un spécialiste de la région, pour qui ce coup de colère a aussi des origines économiques. Selon le chercheur, Djibouti n'a pas vu venir la détente entre l'Erythrée et l'Ethiopie. Djibouti bénéficiait de la crise en offrant un débouché maritime à Addis Abeba. Mais la paix risque de donner d'autres alternatives à l'Ethiopie et de pénaliser l'économie djiboutienne.

Djibouti

France - L'opposant Mohamed Kadamy cité à comparaître par l'Etat djiboutien

Un opposant djiboutien réfugié en France, Mohamed Kadamy, comparaîtra mercredi 13 février… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.