6 Août 2018

Sénégal: «Adresse à Sahara-Ba», un ouvrage signé Louis Alphonse Sarr - A l'heure du reveil de la conscience noire

«Adresse à Sahara-Ba», c'est le titre de l'ouvrage de Louis Alphonse Sarr, présenté à titre posthume avant-hier, samedi 4 août. Publié à la maison d'édition Sebremon, le livre parle de la Renaissance africaine. L'auteur propose des pistes et donne des perspectives pour refaire l'histoire et réparer toutes les hémorragies que l'Afrique a subies dans le passé.

Il n'est plus de ce monde, mais son ouvrage est plus qu'actuel du fait qu'il appelle au réveil de la conscience noire, en perspective du couronnement de l'histoire par la Renaissance africaine.

Décédé en août 2017, Louis Alphonse Sarr, de son nom de plume Sarromadh, a laissé aux intellectuels et universitaires, un ouvrage intitulé «Adresse à Sahara-Ba» qui vise une «révolution culturelle nécessaire» pour un nouvel élan de l'Afrique.

Le livre publié par la maison d'édition Sebremon et que l'administrateur Khadim Diop a bien voulu présenter au public avant-hier, samedi 4 août, à la Maison de la culture Douta Seck, est préfacé par Pr Guedje-Mbamboulhane et de M. Sanka Jean Christophe Nzalé, professeur de Lettres modernes.

«Adresse à Sahara-Ba» est ainsi divisé en deux parties dont une première sur les aspects conceptuelles et scientifiques de la thèse de l'auteur. La seconde partie concerne Sahara-Ba, l'africain lambda à qui il s'adresse.

A en croire Khadim Diop, dans ce livre, l'auteur s'adresse à l'ensemble des personnes qui partagent la culture noire, pour la reconquête de notre authenticité. Selon lui, l'ouvrage présente trois aspects dont le premier est le syndrome d'immunodéficience intellectuelle acquise à travers la version conscience.

«Notre état sidéen est lié au détournement de notre conscience historique, grâce à une politique très ancienne de la table rase sur notre saga et de brouillage de notre mémoire et d'assurer enfin le suivi de cet emprisonnement de conscience par nous-mêmes africains», a expliqué Khadim Diop.

Le second aspect est, quant à lui, lié à la «volonté, suivant une certaine norme, à vouloir expliquer l'histoire, son évolution, ses enjeux, ses challenges, ses défis, par la méthode scientifique, et rien que par la science».

Pour ce qui du dernier aspect évoqué dans l'ouvrage de 245 pages, l'administrateur de la maison d'édition Sebremon parle de la «singularité négro-africaine». Par là, dit Khadim Diop, l'auteur explique que la «valeur inestimable du peuple noir, réside dans cet impératif majeur de réexhumation de sa mémoire, comme préalable nécessaire à son réajustement ontologique... »

Selon le professeur Malick Ndiaye, la pensée de l'auteur doit être vulgarisée du fait de son caractère important. «Si le Sénégal exploite le livre, il va jouer un rôle de régulateur dans le monde», a-t-il fait savoir. Louis Alphonse Sarr est décrit comme une personne dont la Renaissance africaine a été le fil conducteur de l'ensemble des thèses et postulats.

Selon les universitaires présents à la cérémonie de dédicace, sa pensée regroupe l'ensemble des thèses de Cheikh Anta Diop, de Léopold Sédar Senghor, d'Aimé Césaire. Sa rencontre avec le guide spirituel Serigne Saliou Mbacké, en 1999, lui avait ouvert une nouvelle façon de voir le monde.

«Adresse à Sahara-Ba», qualifié comme étant un essai, devra permettre, dès lors, de réorienter notre société vers la quête de nouvelles valeurs. Originaire de Joal, Louis Alphonse Sarr est auteur d'articles et d'ouvrages dont «Auspice», paru en 2011, et «Hommage à Serigne Saliou», publié en 2012.

Sénégal

Eliminatoires CAN 2019 - Une grande vague d'équipes qualifiées est attendue

La 5ème et avant dernière journée des éliminatoires pour la Coupe d'Afrique des nations 2019… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.