6 Août 2018

Centrafrique: 6 humanitaires tués depuis le début de l'année (ONU)

Photo: RFI/Laurent Correau
Des femmes attendent une distribution d'aide humanitaire devant la maison de l'Imam de Bossangoa.

Les Nations Unies déplorent une hausse des incidents visant les humanitaires travaillant en République centrafricaine (RCA).

Ces incidents ont pratiquement doublé entre le premier et le deuxième trimestre de 2018, passant de 63 à 118, pour un total de 181 incidents, soit un incident chaque jour.

Au cours des six premiers mois de l'année, cinq acteurs humanitaires ont été tués alors qu'ils apportaient de l'aide aux personnes dans le besoin. Un sixième travailleur humanitaire a été tué le 1er août à Alindaom dans le sud-est du pays.

La Coordinatrice humanitaire en RCA, Najat Rochdi, a condamné « ces actes ignobles » et s'est dite consternée par la flambée des violences contre les civils ayant besoin de protection et contre les travailleurs humanitaires « alors que leur seul credo est de sauver des vies ».

« Le personnel et les biens humanitaires ne sont pas une cible », a rappelé Mme Rochdi, qui est également cheffe adjointe de la MINUSCA, l'opération de maintien de la paix de l'ONU en RCA.

L'insécurité généralisée en Centrafrique et les incidents qui ont affecté directement les acteurs et les biens humanitaires ont abouti à des suspensions temporaires d'activités de 15 organisations dans une douzaine de localités dans les sous-préfectures de Batangafo, Kaga Bandoro, Kabo, Bambari, Ippy et Bria d'avril à mai. Le nombre de vols, de cambriolages et de pillages y a plus que doublé (81 cas) par rapport au premier trimestre (37 cas).

Cette hausse est la conséquence d'attaques continues des groupes armés malgré leur engagement envers l'Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en RCA.

Face à cette hausse des violences, Mme Rochdi a appelé toutes les parties au conflit en RCA à respecter et protéger les populations civiles et les humanitaires. La Coordinatrice humanitaire a également appelé les groupes armés à respecter leur engagement en faveur de la cessation des hostilités.

« 2,5 millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire » a rappelé Mme Rochdi, soulignant que les acteurs humanitaires en RCA restent déterminés à assister les plus vulnérables et à renforcer la résilience des communautés les plus affectés.

En savoir plus

Deux casques bleus blessés dans l'attaque d'un convoi de la MINUSCA

La mission de l'ONU en République centrafricaine (RCA) a fermement condamné l'attaque… Plus »

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.