7 Août 2018

Madagascar: Circulation - La Route nationale 4 dans un état délabréVero Andrianarisoa

La circulation entre la capitale et Mahajanga risque d'être difficile. La dégradation de la chaussée atteint une centaine de kilomètres.

Le pire est à venir. La Route nationale 4 reliant Mahajanga à la capitale se dégrade de jour en jour. De nombreux pièges sont observés le long de cet axe surtout depuis Mahajanga jusqu'à Andranomamy, commune rurale limitrophe de la région Boeny.

Le trajet entre Mahajanga et Ambondromamy est devenu très long, à cause de la dégradation de la chaussée. Auparavant, les véhicules effectuaient cette portion en deux heures, tandis qu'aujourd' hui, il faut au moins trois tours d'horloge pour parcourir 165 km.

De même, la distance entre Mahajanga et Ankafarantsika, à peine 115 km, est parcourue en deux heures alors qu'avant on pouvait la faire en soixante ou quatre-vingts minutes.

Au total, Maevatanana-Mahajanga est parcouru en cinq heures au moins, à cause des multiples de nids-d'autruche et des innombrables de nids-de-poule. De nouvelles fissures et craquelures apparaissent également au niveau de Tsaramandroso, au passage du village du charbon, alors que ce tronçon a déjà été entièrement réhabilité, il y a un plus de trois ans. En fait, aucun entretien de cette nationale très fréquentée n'a été apporté par la suite. Elle se trouve dans un état de délabrement, surtout à partir de Maevatanàna.

Préjudice

Les lignes de démarcation ainsi que les panneaux de signalisation ont disparu et ont été endommagé. Des vandales ont cassé et détruit les bornes kilométriques. D'autres ont volé les métaux trouvés sur les ponts et les viaducs.

Les étrangers et les touristes peuvent se perdre et ne savent plus combien il reste à parcourir face à la disparition de bornes kilométriques et de panneaux de signalisation.

Le pire se trouve à Ankarafantsika sur la route menant vers le Parc national de Madagascar, au village du citron, à Ampijoroa. Suite à la dégradation de l'environnement causée par l'exploitation abusive et sauvage de la terre,

avec la production de charbon de bois, l'érosion y entraîne un ensablement monstre durant la période de pluies.

L'année dernière, des voitures et des camions étaient bloqués sur place pendant toute une nuit ou plus. Si des mesures ne sont pas prises d'ici deux à trois mois, la circulation sur la RN4 sera totalement bloquée. Ce qui entraînera un préjudice économique et social considérable pour tous les usagers.

Madagascar

Routes nationales - Des barrages sources de dérapages

Le blocage de routes tend à devenir un moyen de contestation, qui provoque parfois des… Plus »

Copyright © 2018 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.