8 Août 2018

Maroc: Deux jours de créativité et d'innovation à Tanger - Le Festival «Youmein» a tenu toutes ses promesses

Et de quatre pour Youmein, le Festival artistique multidisciplinaire qui a eu lieu du 2 au 4 août à Tanger. Pour un concept original, la manifestation a bien traduit sa philosophie comme sa programmation. Initié par le Borderline Theatre Project et l'American Language Center de Tanger, en partenariat avec DABATEATR, la 4ème édition de ce festival a bien répondu aux attentes de ses fidèles.

Bilan : pendant 48 heures, des artistes se sont réunis pour imaginer et produire des œuvres autour de la notion de «limites». Au total, ce sont 8 projets de différentes disciplines artistiques (théâtre, musique, art visuel, arts plastiques, danse, écriture, etc.) qui ont vu le jour, grâce au soutien du Musée de la Légation américaine et l'Association Tanger Région Action Culturelle.

Ainsi, le jeudi 2 août, les artistes prenant part à cette édition se sont regroupés pour découvrir l'espace où ils ont présenté leurs œuvres, discuté du thème du festival, et organisé la résidence artistique de deux jours. Une ouverture en guise de reconnaissance, d'échange et de découverte...

« L'objectif de ce festival est de mettre en exergue la devise de la diversité culturelle d'une part et d'ouvrir l'esprit sur toutes les dimensions de l'imaginaire, une forme d'invitation à voir au-delà du paraître et se poser des questions, et surtout savoir conjuguer cérébralité et sensualité», souligne George Bajalia, cofondateur de ce festival.

Le vendredi 3 août, c'était l'entame du Festival Youmein. Etaient invitées à se reproduire à Tanger cette année l'Algérienne Myriam Amroun (cofondatrice et cogérante de «RHZOME»), et la Marocaine originaire de Marrakech, Laila Hida (fondatrice et gérante du « 18 DERB EL FERRANE »). Le public tangérois comme les participants ont été conviés à prendre part à un débat des plus ouverts, sous la modération pertinente de George Bajalia, anthropologue et codirecteur du Festival Youmein. Au cœur de cette table ronde, des sujets tels que les limites dans l'art et les pratiques créatives, et les rapports qui s'en dégagent dans les différentes communautés artistiques.

Le samedi 4 août, c'était au tour des ateliers et des performances. Le Festival Youmein a programmé à cette occasion un atelier dédié aux enfants dans le but de découvrir des plantes à travers la photographie et l'espace des performances en jeu d'interprétation. Une manière d'ouvrir la piste aux artistes en herbe, mais aussi pour découvrir les affinités artistiques des enfants. Le soir, c'étaient les artistes participants de faire montre de leurs créativités. Vernissage d'abord, et passage à l'acte ensuite. Chaque artiste, chaque groupe d'artistes devait interpréter ses prestations préparées pendant les 48 heures de résidence devant le grand public.

Et l'on ne pouvait qu'apprécier le résultat : danse contemporaine (Amar Al Bojrad et Lieselot Meurisse), représentations théâtrales (Noura Ismaïl), photographie avec Souki Belghiti, entre autres prestations. Voilà un concept innovant et une idée prometteuse !

Maroc

RAM réceptionne un nouveau Boeing 787-9 Dreamliner

Royal Air Maroc a réceptionné récemment à Seattle (nord-ouest des États-Unis), son… Plus »

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.