9 Août 2018

Mali: Présidentielle - La Cour constitutionnelle proclame les résultats définitifs

BAMAKO - La Cour constitutionnelle malienne a confirmé mercredi les résultats préliminaires du 1er tour de l'élection présidentielle du 29 juillet dernier remportée par le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), avec 41,71% des voix contre 17,78% des suffrages pour le chef de l'opposition, Soumaïla Cissé et qui seront opposés au second tour du scrutin prévu le 12 août prochain, ont rapporté des médias maliens.

M. Keïta arrive largement en tête du premier tour de l'élection présidentielle, qui s'est tenu le 29 juillet, avec 41,70% des suffrages, a annoncé la présidente de la cour constitutionnelle, Manassa Danioko, en proclamant lors d'une audience retransmise à la télévision les résultats définitifs.

Il s'agit d'un score légèrement supérieur aux 41,42% qui lui avaient été attribués le 2 août dernier lors de l'annonce de résultats provisoires par le ministre de l'Administration territoriale, Mohamed Ag Erlaf.

Le chef de file de l'opposition Soumaïla Cissé, a vu, quant à lui, son score très légèrement revu à la baisse, puisqu'il a obtenu 17,78% des voix, selon le décompte définitif, contre 17,8% annoncés la semaine dernière par le ministre de l'Administration territoriale.

Mme Danioko a déclaré que les deux hommes seraient opposés lors du second tour dimanche 12 août.

La présidente de la plus haute juridiction du pays a également déclaré "irrecevables" la plupart des requêtes introduites par l'opposition pour dénoncer des "fraudes" dans certains bureaux.

La majorité de ces recours n'ont pas été déposées dans les délais ont été rejetés la cour constitutionnelle.

Elle a également retoqué les demandes de récusation, qui la visait-elle, ainsi que d'autres membres de la cour constitutionnelle, déposées par les trois principaux candidats de l'opposition.

Elle a expliqué qu'il n'existe "aucune procédure constitutionnelle de récusation".

M. Keïta, retrouvera comme il y a cinq ans, au second tour Soumaïla Cissé.

A l'approche du vote du deuxième tour du scrutin, d'âpres tractations ont commencé déjà par les deux camps pour glaner le maximum de soutiens parmi les candidats éliminés au premier tour et des acteurs du mouvement de la société civile, ont indiqué des médias maliens.

La seule femme candidate à la présidentielle Djeneba Ndiaye et plusieurs associations ont appelé récemment à voter pour le président sortant Ibrahim Boubacar Keita, alors que les troisième et quatrième candidats Aliou Diallo (7,95% des voix) et Cheikh Modibo Diarra (7,45% des suffrages exprimés) ne se sont pas encore prononcés. Les deux candidats malheureux avaient déposé des recours auprès de la Cour malienne espérant être qualifiés au second tour.

Mali

Accrochage dans le Nord entre l'armée et des présumés jihadistes

De violents combats ont eu lieu, ce mardi, dans le nord du Mali entre des soldats de l'armée malienne et des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.