9 Août 2018

Cameroun: Les exportations de cacao en berne avec la crise en zone anglophone

La crise dans les régions anglophones du Cameroun a de multiples répercussions, parmi lesquelles une baisse des exportations de cacao. Les quantités de fèves en provenance de la région du Sud-Ouest sont en baisse, alors que l'ensemble de la filière progresse.

Villages désertés, champs à l'abandon... L'insécurité et les violences qui depuis plus d'un an secouent les deux régions anglophones du Cameroun ont affecté les campagnes, selon une ONG camerounaise basée à Buea, dans la région du Sud-Ouest.

Human is right estime que dans cette région le commerce du cacao a chuté de 80% en raison de l'insécurité. Résultat, les fèves ne sortent plus des champs ou passent clandestinement par le Nigeria.

Au niveau national, les exportations officielles diminuent. Selon l'Office national du café-cacao, le port de Douala a reçu 10% de fèves en moins pour la campagne 2017-2018, soit 224 000 tonnes.

Un chiffre inquiétant, car la filière cacao au Cameroun prend de plus en plus d'importance et représente déjà le deuxième poste d'exportation du pays en valeur, derrière le pétrole.

Si les exportations baissent, en revanche au niveau national la production est en légère progression. Bonne nouvelle pour l'agro-industrie camerounaise, la transformation locale bondit de moitié pour dépasser désormais les 50 000 tonnes. Au Cameroun, 600 000 producteurs vivent directement du cacao.

Cameroun

L'administration interdit la manifestation du 21 octobre du député Jean Michel Nintcheu

Le contraire aurait surpris, il fallait s'y attendre. "Au Cameroun les libertés de manifestations ne sont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.