9 Août 2018

Niger: Le pays frappé par des inondations meurtrières

Photo: Souley Barma (VOA)
Vue de Niamey, août 2018

Au Niger, 22 personnes sont décédées dans des inondations dues à de fortes précipitations. Ce sont les zones rurales très désertiques du nord qui sont les plus touchées.

Plus de 3.000 habitations et 3.900 hectares de cultures ont été détruits par les eaux. Selon le ministre nigérien de l'Action humanitaire, Laouan Magadji, 26.344 têtes de bétail ont été décimées et 11 classes ainsi que 33 puits d'eau potable ont été endommagés. Le 18 juillet un bilan des Nations unies faisait état de 13 morts et 17.000 personnes sinistrées.

Les régions "les plus impactées" par les intempéries sont Maradi (centre-sud), Diffa (sud-est), Zinder (centre-est), Tahoua (ouest). Dans la capitale Niamey, après de fortes pluies en début de semaine quelque 2.000 sans abris ont été recensés,

La saison des pluies bat actuellement son plein au Niger. En dépit de sa courte durée --au plus trois mois-- et de la faiblesse des précipitations, ce pays fait face depuis quelques années à des inondations récurrentes, y compris dans les zones très désertiques du nord. En 2017, 56 personnes, dont une vingtaine à Niamey, a péri dans des inondations qui ont affecté plus de 206.000 personnes, selon l'ONU.

Issaka Abdoulaya, coordonnateur de la cellule technique pour la Plateforme paysanne du Niger (PFFN), revient sur les dégâts qui ont touché le secteur agricole et les mesures de préventions qui sont prises par le gouvernement.

Niger

L'opérateur Airtel obligé de fermer pour non-paiement d'impôts

Au Niger, après Orange, c'est désormais au tour de l'opérateur de télécoms du pays,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.