10 Août 2018

Cameroun: Zone anglophone - A Buea, le maire fait front aux indépendantistes

Au Cameroun anglophone, face à la montée des velléités indépendantistes et des discours hostiles, dans la crise qui traverse ces régions, le pouvoir de Yaoundé compte ses soutiens. Parmi ceux-ci, le maire de la ville de Buea, Patrick Ekema, déterminé à contrer les sécessionnistes.

Dans une ville de Buea de plus en plus gagnée par la psychose, il apparaît comme le dernier rempart, l'atout force du pouvoir, pour faire barrage au projet indépendantiste nourri par une frange de la population anglophone. Lui, c'est le maire Patrick Ekema, sur tous les fronts pour sauver sa ville.

« Nous ne pouvons pas être dans une république légale avec des maquisards qui se cachent dans la brousse donnent des ordres... et ces ordres, les gens les prennent au sérieux, en ignorant les institutions républicaines. Donc nous, on doit faire tout pour que l'Etat reste debout. On doit canaliser toutes nos énergies, canaliser tous nos efforts, pour qu'on dépasse cet esprit de peur, qui est en train d'augmenter dans la population à travers les médias », explique-t-il.

« Non à la sécession »

Et pour réaffirmer l'autorité de l'Etat dans la ville, il a été jusqu'à organiser une marche avec quelques centaines de partisans, pancartes au vent, où on pouvait lire, entre autres message, « Non à la sécession ».

« Je suis un homme et donc je dois agir comme un homme. Un homme ne peut pas m'effrayer. Jamais, jamais de ma vie. Donc je ne sais pas ce qu'on appelle cible. Si quelqu'un me cible, je le cible donc nous nous ciblons. Comme au bureau, comme à la résidence et comme dans la vie sociale, je les attends. Je serai la toute dernière personne à quitter la ville », martèle-t-il.

Patrick Ekema se sentant en danger, le 22 septembre 2017, sa résidence avait été prise d'assaut par un groupe de manifestants pro indépendantistes. Ses biens avaient été saccagés. Depuis lors, sa sécurité a été renforcée.

Cameroun

L'épilogue d'une élection particulièrement commentée

Paul Biya, 85 ans, a été officiellement réélu pour un septième mandat au Cameroun… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.