10 Août 2018

Cameroun: Aoudou Joswa - « Nous agissons au nom du principe pollueur-payeur »

Aoudou Joswa, chef de la brigade nationale des Inspections environnementales au ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable.

Quel message voulez-vous renvoyer en publiant le sommier des infractions 2015?

La publication sur le sommier des infractions 2013-2015 est une activité régalienne du ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable.

La Brigade des Inspections environnementale est entre autres chargés du suivi de l'application de la règlementation nationale et des normes internationales en vigueur en matière d'environnement et de développement durable, du contrôle du respect des normes environnementales en matière d'assainissement, etc.

C'est à ce titre qu'entre 2013 et 2015, les inspecteurs et contrôleurs environnementaux ont eu à visiter plus de 4950 établissements classés dangereux, insalubres et incommodes sur l'étendue du territoire national, certains d'entre eux ont enfreins la réglementation en vigueur et ont été sanctionnés. 395 contrevenants qui n'ont pas libéré leur amende ont vu leurs noms publiés dans la presse officielle.

Les infractions récurrentes constatées sont entre autres: le défaut de réalisation de l'audit ou de l'étude d'impact environnemental, la pollution de l'air, du sol, du sous-sol, des eaux superficielles et souterraines, la mauvaise gestion des déchets ainsi que les fabricants, les importateurs, détenteurs et utilisateurs des emballages plastiques interdits.

Comment les amendes ont-elles été élaborées et quelles sont les mesures prévues pour contraindre les contrevenants à payer ?

Les inspections se basent sur les articles de la loi N° 96/12 du 05 août 1996 portant Loi-cadre relative à la gestion de l'environnement qui prévoit des amendes pour atteintes à l'environnement et ses textes d'application sans oublier le Code Pénal. Nous agissons au nom du principe pollueur-payeur, notre tâche est immense.

Nous comptons sur la contribution de tous et de chacun afin que nous puissions minimiser nos empreintes sur l'environnement dans le souci de la protection de notre santé et attendons des pouvoirs publics que d'énormes moyens soient mis à notre disposition pour répondre à l'ampleur de la tâche.

Ceux des contrevenants qui ne libéreront pas leur amende seront traduits devant les juridictions compétentes conformément à la règlementation en vigueur.

J'aime

Cameroun

Vérités sur la vraie-fausse attaque de la résidence du secrétaire général de la présidence

D'après des sources bien informées au sommet de l'Etat du Cameroun, l'attaque de la résidence du… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.