10 Août 2018

Sénégal: Candidate déclarée à la présidentielle de 2019 - Nafissatou Wade pour un engagement citoyen

La présidente du parti politique "Convergence Dëggu Jëf", Nafissatou Wade, a présenté officiellement hier, jeudi 9 août, sa candidature à la présidentielle de 2019. Convaincue des possibles changements dans ce pays, la première dame à faire part, publiquement, de son ambition de succéder à Macky Sall en 2019, a invité les populations à un engagement citoyen.

Le chef de l'Etat, Macky Sall, candidat à sa propre succession aura à se frotter contre une dame, parmi ses adversaires à la présidentielle de 2019. Nafissatou Wade, leader du parti politique "Convergence Dëggu Jëf" a rendu publique sa candidature pour briguer la magistrature suprême en 2019. Lors de son face à face avec la presse, pour décliner son ambition pour le pays, la première dame à rendre officielle son désir d'occuper le fauteuil présidentiel en 2019, a tout d'abord listé les maux qui gangrènent le pays. Ces difficultés ont pour noms, selon elle, la pauvreté, la famine dans le monde rural, le chaumage des jeunes contraints à l'exil, l'inéquité dans le partage des richesses, ou encore l'inefficacité des programmes depuis l'indépendance; sans oublier l'injustice sociale, le manque d'eau, etc.

Se refusant, par ailleurs, d'être «nihiliste», car engageant la responsabilité de tous, Nafissatou Wade, élue locale aux Hlm depuis 2014, trouve «qu'il faut relativiser» d'autant plus que «les solutions existent». Toute en se présentant comme l'alternative en 2019, elle dira que «l'heure n'est plus aux slogans, ni aux théories, mais à une prise de conscience collective et responsable». La seule alternative, à son avis, «passe inéluctablement pas la participation de tous».

Pour celle qui veut bouter hors du pouvoir le président Macky Sall, «il ne s'agit pas de dire que nous voulons le développement, mais plutôt il faut le vivre». Mieux, la native de Saint-Louis reste persuadée qu'il faut que tous ceux qui se plaignent du «mal vivre au Sénégal» se demandent ce qu'ils peuvent apporter au pays, tout en se fixant un cap. C'est ainsi que, pour une «véritable innovation citoyenne», la candidate du parti "Convergence Dëggu Jëf" dit compter sur «tous les Sénégalais pour changer le Sénégal en 2019». Elle reste confiante quant à ses chances de remporter la présidentielle prochaine «dès le premier tour».

L'ex-Coordonatrice régionale des femmes de Dakar et de la cellule des Cadres du Fsd/Bj, parti dirigé par le député Cheikh Bamba Dièye a, en outre, considéré le parrainage comme «un système qui ne répond pas aux réalités du pays». Dans la mesure où, poursuit-il, «le Sénégalais veut faire plaisir à tout le monde». Ce qui pourrait, à son avis, compromettre la candidature de certains.

Sénégal

Les entreprises invitées à capter une niche de 4 milliards de dollars qu'offre la ZLECAF

Les hommes d'affaires et entreprises africaines sont priés de faire preuve d'audace pour tirer le maximum de… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.