10 Août 2018

Sénégal: 29ième édition des journées cinématographiqes de Carthage - Le Sénégal donne sa parole d'honneur

Dans le cadre de leur visite au Sénégal, la mission des Journées cinématographiques de Carthage (Jcc), conduite par son directeur générale,Mohamed Nejib Ayed et le chargé des relations internationales, Taoufik Jabeur, ont rencontré hier, jeudi 9 août, les professionnels sénégalais du cinéma et la presse. A cet effet, elle a présenté les Jcc et a justifié le choix porté sur le Sénégal, comme étant un des pays invités d'honneur, de ce festival qui se tiendra du 3 au 19 novembre prochain à Tunis.

Suite au choix porté sur le Sénégal, comme un des pays invités d'honneur de la 29ème édition des Journées cinématographiques de Carthage(Jcc), prévue du 3 au 10 novembre prochain à Tunis, une délégation tunisienne a séjourné à Dakar. Occasion pour la mission des Jcc, conduite par son directeur général, Mohamed Nejib Ayed et le chargé des relations internationales, Taoufik Jabeur, de présenter le festival et justifier le choix porté sur le Sénégal. Lors d'une rencontre avec la communauté culturelle et cinématographique du Sénégal et la presse hier, jeudi 9 août, Mohamed Nejib Ayed a fait savoir que le «Sénégal est un pays de cinéma et sa cinématographie est très ancienne. Et, ça fait plaisir que cette cinématographie sénégalaise soit remise au podium». De quoi faire un «panorama sur le cinéma sénégalais», a-t-il ajouté.

Une délégation de la cinématographie sera ainsi au rendez-vous pour faire découvrir le cinéma sénégalais. Selon le directeur de la cinématographie, Hugues Diaz, «ces Jcc seront une vitrine pour mieux faire connaître la culture sénégalaise». Et, pour vraiment marquer la présence de notre pays à ce festival, «il y a un contenu artistique que nous sommes en train d'étoffer», a fait savoir Hugues Diaz. Un contenu dans lequel on devrait voir les productions des anciens cinéastes mais également celles de la nouvelle génération.

Pour sa part, Taoufik Jabeur trouve qu'il reste encore du travail à faire pour vendre le cinéma africain.«Nous avons d'excellents films, mais on n'a pas encore réussi à les commercialiser parce que la culture et le cinéma sont de réels vecteurs de développement», a souligné le chargé des relations internationales du festival. Lors de ces Journées cinématographiques de Carthage, Taoufik Jabeur a indiqué qu'une signature d'accord de coopération culturelle entre le Sénégal et la Tunisie est bien envisageable. Il faut dire que ce n'est pas que le cinéma sénégalais qui sera à l'honneur, mais aussi sa musique, sa danse et ses arts culinaires seront également découverts.

Pour ce qui est des Journées cinématographiques de Carthage, Mohamed Nejib Ayed explique qu'elles constituent un festival africain et arabe. Il devra ainsi permettre de renforcer le rapprochement de ces cultures pour reprendre ses mots. Il faut rappeler que les Jcc sont un festival annuel de cinéma qui se tient dans la capitale tunisienne. Le festival est ouvert aux films arabes et africains, avec des compétitions et des ateliers de projets. Son principal prix est le Tanit d'or.

Sénégal

Présidentielle - L'opposition lance une plateforme de sécurisation

Au Sénégal, l'opposition a lancé ce jeudi 13 décembre une plateforme, la POSE : la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.