12 Août 2018

Cameroun: Voici les noms des 02 femmes exécutées à l'extrême - Nord avec leurs bébés par l'armée camerounaise

Photo: Daily Trust
Photo d'illustration

La première victime (en rouge )du peloton d'exécution, s'appelle (s'appelait ) Zoumtegui Ndomoko. La seconde, a (avait) pour nom Kelou Manatsad. Les deux femmes tuées par des militaires camerounais en avril 2014, avaient été enterrées avec leurs bébés, au pied de la montagne dénommée "Vizi Kolor Vegabi".

Suivre @camerbe

La tragédie, peut-on apprendre, se déroule en avril 2014, à 1 km du poste militaire de Zelaved, unique au moment des faits. Ce dernier, couvrait une immense zone allant de Gouzda - Vreke à Tourou. Plus exactement, les deux femmes qui seront froidement exécutées par l'Armée camerounaise, vont transiter par le camp militaire, avant d'être exfiltrées et conduites au pied de la montagne.

Des savants de la géographie du coin, nous précise que le lieu d'exécution ici, Krawa- Mafa, bougarde de Zeleved, arrondissement du Mayo - Moskota, département du Mayo - Tsanaga, région de l'Extrême - Nord.

Et pour couronner le tout, révèle-t-on, les deux femmes ainsi que leurs bébés exécutés par les militaires, seront juste recouvertes de poussière sous la montagne, en guise d'inhumation.

En savoir plus

Vidéo d'exécutions - Le Redhac salue l'arrestation des sept militaires

Au Cameroun, les défenseurs des droits de l'homme réagissent après l'annonce, par le gouvernement,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.