11 Août 2018

Congo-Kinshasa: Processus électoral - Joseph Kabila et Cyril Ramaphosa saluent les progrès importants accomplis

Les deux chefs d'Etat ont pris note, par ailleurs, des avancées positives dans les négociations en vue de la finalisation du projet Grand Inga censé améliorer la fourniture en électricité en République démocratique du Congo (RDC) et sur le continent.

Matamela Cyril Ramaphosa, le président de l'Afrique du Sud, est arrivé à Kinshasa le 10 août pour une visite de travail avec son homologue congolais, Joseph Kabila Kabange. Pour sa première visite officielle en RDC, le président sud-africain s'est fait accompagner de ses ministres des Relations internationales et de la coopération ainsi que de la Sécurité de l'Etat.

Un déplacement qui s'inscrivait dans le cadre d'une tradition de longue date dans la région qui veut qu'un président nouvellement élu rende des visites de courtoisie à ses homologues de la SADC. Et en tant que président de cette organisation sous-régionale, Cyril Ramaphosa ne pouvait pas déroger à la règle.

De l'évolution de la situation politique, électorale et sécuritaire en RDC au renforcement des relations entre leurs deux pays, en plus des questions d'intérêt régional, Joseph Kabila et son hôte ont passé au peigne fin touts ces sujets.

D'après le communiqué final ayant sanctionné leurs discussions, il ressort que les deux chefs d'Etat ont salué les progrès importants accomplis dans le processus électoral en cours en RDC au regard des engagements pris conformément au calendrier électoral publié le 5 novembre 2017 par la Céni prévoyant l'organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales à la fin de cette année.

Tout en se félicitant du calme qui règne sur tout le territoire national de la RDC, prémonitoire à des scrutins apaisés, ils ont également encouragé la poursuite du financement du processus électoral par le gouvernement congolais ce, après la clôture de l'étape du dépôt des candidatures aux élections législatives nationales et présidentielle.

Sur le plan économique, un accent particulier a été mis sur le dossier Grand Inga dont les deux pays sont liés par un accord de coopération. Les deux chefs d'Etat ont noté des avancées positives dans les négociations relatives à ce grand projet hydroélectrique censé améliorer la fourniture en électricité en RDC.

Situé à 150 km en amont de l'embouchure du fleuve Congo et à 225 km au sud-ouest de Kinshasa, le Grand Inga pourrait, en effet, fournir 40% de l'électricité sur le continent africain. D'une puissance de 39 000 mégawatts (soit le double du potentiel du barrage des Trois-Gorges sur le Yangzi Jiang, en Chine), le coût total de ce projet est estimé à environ cent milliards de dollars américains

Enfin, Joseph Kabila et son hôte, se réjouissant de l'excellence des relations entretenues par leurs deux pays, ont salué la suppression réciproque des visas par leurs gouvernements respectifs pour les détenteurs des passeports diplomatiques et de service de leurs ressortissants. Ils ont, d'ailleurs, émis le vœu de consolider leurs bons rapports lors du 11e sommet ordinaire de la grande commission mixte RDC-RSA prévue les prochains mois à Kinshasa.

L'homme d'Etat sud-africain a quitté le sol congolais le même jour. A en croire le ministère sud-africain des Relations internationales et de la coopération, la mini tournée entamée par Cyril Ramaphosa dans la sous-région devra le conduire également en Zambie pour « des réunions consultatives ».

Congo-Kinshasa

Elections de décembre - Jean-Claude Katende rejette l'idée d'un report

Le président de l'Association africaine de défense des droits de l'homme (Asadho) estime que l'ajournement… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.