13 Août 2018

Comores: Festival international de la hadra féminine - Un voyage au cœur du chant soufi des Comores

Le groupe comorien de Nawal Naouali s'est produit sur scène, vendredi soir à Essaouira, dans le cadre de la 6ème édition du Festival international de hadra féminine et des musiques de transe, le temps d'emporter le public dans un long périple au cœur de la musique et du chant soufi comoriens.

Dans une ambiance festive et bon enfant, plusieurs centaines de festivaliers parmi les Souiris et visiteurs de la cité des alizés se sont rassemblés à la Place Moulay El Hassan, pour découvrir la singularité et l'authenticité du talent confirmé de ces musiciens et chanteurs.

Une heure durant, la troupe de Nawal Naouali, majestueusement présente sur scène, avec des gestes et danses synchronisés, a interprété, avec brio, un florilège de chansons religieuses et spirituelles riches en enseignements soufis, tirés du répertoire musical comorien combien singulier et diversifié, sous l'émerveillement et les encouragements du public présent. Auparavant, les festivaliers ont été invités à renouer avec leur troupe préférée "Bnat Lalla Menana" en provenance de la ville de Larache, une occasion de passer des moments inoubliables, agrémentés de rythmes et de chants de la hadra, mettant en avant la culture soufie dans cette partie du territoire national. Au programme de cette seconde soirée artistique et musicale figurait aussi le chant hamdouchi, avec un spectacle offert par Anouar Dekkaki et Lounassa Hamdouchia, en provenance de Meknès.

Riche en couleurs et porteur de la diversité culturelle et artistique du Maroc et de son ouverture sur d'autres cultures et civilisations, ce festival qui s'est achevé ce samedi avec une programmation éclectique, est placé, cette année, sous le thème "Le rôle de la jeunesse dans le soufisme marocain". Initié par l'Association des Haddarates Souiriates, avec le concours de la direction provinciale de la culture, du Conseil communal de la ville, de la province ainsi que d'autres partenaires, ce festival contribue annuellement à l'animation culturelle et artistique de la cité des Alizés.

Ce festival se veut un rendez-vous incontournable dédié à mettre en avant la présence de la gent féminine dans les domaines des arts, de la culture et de la musique soufie et se présente de ce fait, comme "un grand acquis" artistique et patrimonial aux multiples dimensions esthétiques et spirituelles, qui vient consolider la place et la vocation d'Essaouira en tant que destination phare de la culture et des arts.

Ayant acquis ses lettres de noblesse d'une édition à l'autre, ce rendez-vous musical offre une véritable plateforme pour la revalorisation des musiques traditionnelles et féminines à dimension internationale, et la sensibilisation aux croyances et coutumes soufies, souvent méconnues du grand public, tout en donnant lieu à un large panorama culturel où le genre féminin est multiple et diversifié.

Cette édition se propose ainsi de jeter des passerelles de communication et de tisser des liens d'amitié, de fraternité et de paix entre les peuples, de mettre en avant la diversité et la pluralité des cultures des différents pays participants, avec un focus sur l'art et le patrimoine soufis du Maroc, leurs spécificités et leurs origines amplement ancrées dans l'histoire humaine.

Comores

Elim.CAN 2019 - Le match Maroc-Comores à Casablanca

On connait la ville qui abritera le match entre le Maroc et les Iles Comores comptant pour la troisième… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.