Burkina Faso: Vote des Burkinabè de l'étranger - La CAB-CI exhorte les autorités du Faso à faciliter l'établissement de la CNIB

Après l'adoption du nouveau code électoral du Burkina Faso, le lundi 30 juillet, la coordination des associations burkinabè de Côte d'Ivoire (Cab-ci) salue cette nouvelle disposition du code électoral qui met ainsi fin à une injustice datant de 1960.

Cependant, la cab-ci à travers son président Ouibga Abdoulaye, lors d'un point de presse animé le samedi 11 août à Abidjan-Treichville, a relevé ce qu'il appelle des insuffisances dans les dispositions du nouveau code électoral sur le plan technique en ce qui concerne les pièces de votation et les lieux censés abriter les bureaux de vote.

Selon lui, il est bien d'uniformiser les pièces de votation pour tous les Burkinabè de l'intérieur et de l'extérieur. « Ne disposant pas de carte d'identité burkinabè, la majorité des Burkinabè vivant en Côte d'Ivoire est de facto exclue du processus », s'inquiète-t-il.

Poursuivant, il a indiqué que la coordination reste sceptique face à la promesse de l'Etat burkinabè sur la question de l'arrivée d'une mission de l'ONI dans l'objectif de faciliter l'acquisition de la CNIB.

La Cab-ci souhaite que cette opération se fasse le plus tôt possible et de façon gratuite vu que les échéances approchent à grands pas », plaide-t-il.

Par ailleurs, il invite les autorités du Faso à prendre des dispositions utiles pour les lieux d'enrôlement et de vote afin que de permettre à un grand nombre de Burkinabè d'acquérir la pièce d'identité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.