13 Août 2018

Ethiopie: La rébellion de l'Ogaden annonce un cessez-le-feu unilatéral

En Ethiopie, le Front national de libération de l'Ogaden (ONLF) déclare un cessez-le-feu unilatéral. L'ONLF en a fait l'annonce le 12 août alors qu'une délégation de trois de ses dirigeants arrivait à Addis-Abeba, la capitale.

Cette rébellion armée lutte depuis les années 1980 pour l'indépendance de l'Ogaden, région somali historique d'Ethiopie. Des pourparlers de paix avaient déjà eu lieu mais pourraient aboutir cette fois-ci grâce à l'atmosphère d'ouverture actuelle.

Publié le 12 août, le communiqué du Front national de libération de l'Ogaden (ONLF) dit « prendre en considération l'appel à la paix » du Premier ministre éthiopien, Ahmed Abiy, et évoque des « avancées positives » qui permettraient de paver le chemin vers une « solution durable au conflit de l'Ogaden ».

Le cessez-le-feu unilatéral a débuté dimanche 12 août à midi (temps universel). L'ONLF appelle le gouvernement fédéral éthiopien à s'engager à faire de même.

Trois dirigeants, dont le porte-parole du mouvement, se trouvent à Addis-Abeba, la capitale. D'après la télévision proche de la coalition au pouvoir, Fana, il s'agit d'une réponse à l'invitation gouvernementale à « rentrer à la maison », destinée à de nombreux opposants et organisations basées à l'étranger.

Impossible indépendance

L'ONLF a été créée en 1984 par des dissidents d'un autre groupe armé somali en lutte, à l'époque, contre le régime d'inspiration communiste de Mengistu Haile Mariam, au pouvoir entre 1977 et 1991. L'organisation a d'abord été alliée au pouvoir mais a vite rejoint l'opposition et repris la lutte armée en 1994.

Son objectif reste l'indépendance de la région Somali de l'Ethiopie, rattachée ou non à une grande Somalie. Cette demande est inaudible pour Addis-Abeba, d'autant que le sous-sol de la région contient du pétrole et du gaz.

Dans cette région Somali de l'est de l'Ethiopie, des tensions avaient par ailleurs éclaté la semaine dernière à Jigjiga, la capitale, entre pouvoir fédéral et régional. Le président de la région avait été forcé à démissionner par Addis-Abeba. Abdi Iley conservait jusqu'à présent son poste de chef du parti, qu'il a perdu au profit du ministre porte-parole du gouvernement fédéral, réputé proche d'Abiy Ahmed, le Premier ministre éthiopien.

Ethiopie

Elim CAN U23 - Le Kenya et l'Ethiopie ont un pied au 2è tour, les 1ers résultats

On connait les premiers résultats des matchs aller du 1er tour des éliminatoires de la CAN U23. Le Kenya… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.